ON AIR

 

Bientôt sur Nova

 « ...Irremplaçables, immortels, fils de putes... »

Dans « La Douleur du Dollar », Zoé Valdès payait son tribut au(x) tribun(s) cubain(s).

 « ...Irremplaçables, immortels, fils de putes... »

MARDI 29 NOVEMBRE

« Paranoïaques, déprimés dans le fond, mais euphoriques et vifs en surface, avec une confiance inébranlable en eux-mêmes, vaniteux, orgueilleux de leurs idées soit-disant inédites depuis que le monde est monde, ayant de fortes probabilités de s’enrichir, robustes, sains, invincibles, indestructibles, ils constituent les bastions de la médiocrité par leur attitude exemplaire, spectaculaire, prétentieuse et bien sûr, corrompue, pardon, incorruptible ; irremplaçables, puissants, immortels, fils de putes… ce sont les dirigeants. Je crois que je les ai décrits super bien. »

En 1996, à la fin de son roman La Douleur du Dollar, Zoé Valdès fantasmait une version de Cuba cédant aux sirènes du consumérisme, où les « boutiques neuves et rutilantes » auraient poussé comme des pastèques, fréquentées par des « vermines contre-révolutionnaires » pendant que les dirigeants s’engraissent, et que les « dissidents », « battus et couverts de bleus, mettant leurs espoirs dans les démarches des journalistes étrangers et dans l’au-delà », tentent de « survivre ».

Ce soir sur notre île bouquinista, vous entendrez aussi les combattants « hallucinatoires » du collectif Catastrophe, à propos d’une vidéo de Henry Miller sur son lit de mort, enveloppé d’une agréable couette musicale ; un fragment de L’Arabe du futur 3, au cours duquel Riad Sattouf revient sur sa rencontre à 7 ans, en Syrie, avec… Conan le Barbare ; un nouveau mini-roman pour Bertrand Belin, allégorie d’une « montée de fièvre sécuritaire » au large de Quiberon ; ou le récit d’un ermitage de trois ans dans une forêt du Vermont à gober des champis, prétexte aux peintures lovecraftiennes de Maura Holden, interviewée dans le dernier numéro de la revue Hey! Buenas noches, compañeros de mi vida.

21h. Bien le bonsoir.

21h10 Lecture 1 : Bertrand Belin, Littoral.

21h30 Chronique « Jean Rouzaud a tort d'avoir toujours raison » par Jean Rouzaud : à propos des Inoubliables expressions de nos grands-mères de Jean Maillet.

21h40 Lecture 2 : Zoé Valdès, La Douleur du Dollar

22h00 Sur le répondeur de la Book Box : aujourd’hui, Catastrophe.

22h10 Lecture 3 : Riad Sattouf, L'Arabe du futur 3.

22h30 Chronique « Lues et revues » par Richard Gaitet : à propos des cérémonies sacrées du champignon de Maura Holden, interviewée dans Hey n°27.

22h40 Lecture 4 : James Salter, Salter par Salter.

22h58 Au revoir.

Une émission conçue et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut.

 

 

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires