ON AIR

 

Bientôt sur Nova

Coléoptère, une vie de chien

Découvrez l'histoire déchirante du bousier minotaure.

Coléoptère, une vie de chien

LUNDI 13 MARS

« La femelle creuse un trou vertical de la grosseur d’un doigt (…) Le mâle l’aide en évacuant les déblais. Une fois l’ouvrage achevé, ce dernier sort la nuit pour chercher des crottins racornis par le soleil, qu’il fait rouler jusqu’à l’ouverture du conduit et émiette pour basculer les particules dans le puits (…) Le mâle s’éloigne alors du terrier et meurt. » Ainsi va la vie du bousier minotaure, coléoptère noir et brillant adepte des terrains secs et sablonneux d’Europe – et encore, je ne vous pas tout pour l’instant, car à chaque fois, j’en ai les larmes aux yeux. Récit déchirant que l’on retrouve dans le très précis Guide des plus beaux coléoptères de Dominique Martiré avec Franck Merlier, récemment publié chez Belin.

Tirer des leçons de l’observation de la nature, c’est aussi l’un des enseignements d’une aventure initiatique vécue par le jeune Tocqueville, à 25 ans, quand il n’était pas encore philosophe, politicien ou historien. Une traversée « de forêts impénétrables, des marais pestilentiels », mais aussi d’« une sorte d'égoïsme froid et implacable », celui d’« un peuple qui marche à l'acquisition des richesses » qui l’amène à « contempler la splendeur primitive » du Michigan avec la délicatesse d’un héros de Terrence Malick. Le tout sonnera l’heure des illusions perdues, mais également celle de la naissance d’une conscience politique aiguisée, finement retranscrit dans la bande dessinée, Tocqueville – vers le nouveau monde, signé Kévin Bazot, au trait limpide et inspiré, que nous avons rencontré dans sa ville de Nantes, pour la 5e édition du festival Atlantide.

Le colonel Percy Harrison Fawcett, lui, ne cherchait pas l’Atlantide, mais une autre cité perdue : la légendaire cité de Z, eldorado amazonien tout près duquel ce modèle d’explorateur-gentleman à l’anglaise s’est volatilisé en 1925, devenant lui-même une source de théories extraordinaires, rapportées par le New-yorkais David Grann dans l’enquête qui donne son titre au nouveau film de James Gray, The Lost City of Z, en salles ce mercredi.

21h Bien le bonsoir.

21h10 Lecture 1 : Dominique Martiré avec Franck Merlier, Guide des plus beaux coléoptères.

21h30 Chronique  « Jean Rouzaud à tort d'avoir toujours raison » par Jean Rouzaud : à propos d'Anton LaVey.

21h40 Lecture 2 : David Grann, La Cité perdue de Z (« La montagne du ronfleur »).

22h00 L'invité spécial : Kévin Bazot, interviewé par Véronique Mortaigne.

22h10 Lecture 3 : Roland Topor, Manifeste Frou-Frou (tiré de Topor - le dictionnaire de Laurent Gervereau).

22h30  Chronique « Le Coin des auditeurs » : L’Horloge sans aiguilles de Carson McCullers, recommandé par Loradena.

22h40 Lecture 4 : Jacky Schwartzmann, Mauvais coûts (« Rondelles métalliques »).

22h58 Au revoir

Une émission conçue et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut.

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires