ON AIR

 

Bientôt sur Nova

2027, après le Grand Fracas

Avec Benoît Forgeard, Lou Lubie et Fanny Taillandier.

2027, après le Grand Fracas

Ce 24 novembre, le juke-box littéraire est souple et visionnaire : faisons un effort d’imagination et catapultons-nous jusqu’en 2027. À quoi ressemblera notre monde ? Serons-nous forcément gouvernés par des clones cryogénisés de Trump et Fillon, peuplant nos rues misérables de drones étincelants, occupés à surveiller nos moindres faits et gestes au nom de la lutte contre Daesh, devenue, suite à son partenariat fructueux avec Monsanto, une multinationale cotée en bourse grâce à sa production d’OGM garantis sans gluten, qui conduira cependant 98% de la planète à souffrir de troubles bipolaires, tandis que la montée des eaux verra l’inflation du cours des gilets de sauvetage ? Cette projection n’est pas une fatalité. Pour en parler, Richard Gaitet reçoit trois artistes, dont l’addition des talents pourrait permettre de voir se lever sous peu dans nos cœurs une nouvelle espérance :

Benoît Forgeard, cinéaste, auteur d’un recueil facétieux de critiques de films du futur, L’Année du cinéma 2027, qui nous présente semaine par semaine toutes les œuvres troublantes que nous pourrons voir en salles avec nos yeux bioniques : une adaptation « déjantée » de Voyage au bout de la nuit par Guillaume Canet, une « plongée sans concession dans l’univers pourri de la vente de meubles » par Raymond Depardon, ou encore un biopic sur l’enfance d’Angela Merkel en dessin animé, « dans un Berlin crépusculaire où le mur qui coupe la ville en deux n’est en fait bâti que de pain d’épices. »

Fanny Taillandier, écrivain et critique littéraire, qui vient de signer un drôle de roman post-apocalyptique, Les Etats et Empires du Lotissement Grand Siècle, où la société des hommes peine à se remettre d’un irréversible « Grand Fracas », prétexte à une exploration fouillée de cette utopie urbaine mal-aimée, le lotissement.

Lou Lubie, graphiste, développeuse web et illustratrice, auteur de Goupil ou face, BD autobiographique qui prescrit tout ce qu’il faut savoir sur ce mal méconnu : la cyclothymie, qui concerne aujourd’hui près de 6% de la population. Et demain ?

21h. Bien le bonsoir.

21h10 Interview de Fanny Taillandier, à propos des Etats et Empires du Lotissement Grand Siècle.

21h20 Lecture 1 : Fanny Taillandier lue par Richard Gaitet, Etats et Empires du Lotissement Grand Siècle (« Eloge du parpaing »).

21h30 Lecture 2 : Lou Lubie lue par Richard Gaitet, Goupil ou face, suivi d’une interview.

21h50 Intermède Gaz de France : les trois invités imaginent les bourdes survenues lors du débat Juppé/Fillon.

22h00 Lecture 3 : Benoît Forgeard lu par Nicolas Schaller, L’Année du cinéma 2027, suivi d’une interview.

22h20 Lecture 4 : Allie Brosh lue par Lou Lubie, Hyperbole.

22h30 Lecture 5 : Philippe Guillemant lu par Benoît Forgeard, La Route des Temps.

22h40 Lecture 6 : Rem Koolhaas lu par Fanny Taillandier, Junk Space.

22h55 Au revoir.

Une émission conçue et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut.

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires

1 commentaires

ancien compagnon des beaux arts de benoit, sa première entreprise s'appelait l’égoïne, s'en rappelle t_il? et qu'est devenu son slip de nouille?

ancien compagnon des beaux arts de benoit, sa première entreprise s'appelait l’égoïne, s'en rappelle t_il? et qu'est devenu son slip de nouille?