ON AIR

 

Bientôt sur Nova

Contrebandes, entre littérature et création sonore

Des mots et des sons.

Contrebandes, entre littérature et création sonore

« Au pays des voix, il existe aussi une Forêt Noire, et aussi des villages et des fleuves, et aussi des nuages, exactement comme sur la Terre. Sauf que sur la Terre on ne peut pas les voir, juste les entendre. Et ainsi on ne voit pas non plus sur la Terre tout ce qui se passe au pays des voix, on l’entend seulement. Vous y serez à peine entrés, toutefois, que vous y trouverez vos repères aussi bien qu’ici. » Walter Benjamin, Ecrits radiophoniques.

Sixième épisode de Contrebandes, qui interroge les liens entre littérature et création sonore, quand les mots sur papier redeviennent des sons.

Parole, écrit… On dit souvent que les premières s’envolent et les seconds restent. Pour Walter Benjamin, philosophe, critique d’art et traducteur allemand, les mots prononcés étaient aussi importants que ceux inscrits. Preuve en est, il s’est essayé à la radio.

Entre joyaux phoniques et bijoux littéraires, un nouveau monde naît. Démonstration avec « Walking With a Passer-by », pièce électronique de Saskia de Coster parue chez Crammed Discs en 2016, qui marie les machines aux textes d’Inne Eysermans, leader du groupe Amatorski.

Au début des années 90, Jean-Yves Leloup et Eric Pajot ont formé le duo RadioMentale. Sonorités électroniques et extraits de poèmes de l’hériter du surréalisme Léo Malet : tel est la composition du projet « Vox », qui a vu le jour en 2012 pour le festival ZAT de Montpellier

L’Oulipo, Ouvroir de littérature potentielle, contenait en germe la musicalité. Georges Perec, écrivain marchand d’images mentales par excellence, a laissé le roman 53 Jours inachevé à sa mort en 1982. Pierre Jodlowski en a tiré un opéra radiophonique, entre orchestre symphonique, sonorités électroniques et littérature.

La création sonore et la littérature sont avant tout des espaces de liberté, ce que le collectif pluridisciplinaire Das Plateau a compris. En 2011, ils explorent dans une adaptation la sensualité de Louise Labé et de ses poèmes écrits au XVIe siècle.

Contrebandes, chaque dimanche d’été à 20h. Une émission animée et réalisée par Sulivan Clabaut, avec la participation de Lucile Aussel.

Visuel : © Wikimédia / Akademie der Künste, Berlin - Walter Benjamin Archiv

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires