ON AIR

 

Bientôt sur Nova

À la dérive avec Kill the DJ

Le dimanche à 9h Aurélie Sfez se laisse guider, à la dérive.

À la dérive avec Kill the DJ

Ce matin c’est jour de vote et c’est une dérive militante avec les deux femmes fondatrices du label Kill The Dj, Fanny Corral et Stéphanie Fichard.Kill The Dj c’est plus qu’un label, c’est un état d’esprit curieux et libre avec une volonté d’exploser les genres musicaux et sexuels. Armées de toute une communauté musicale, de leurs disques et de leurs mots Fanny et Stéphanie se battent et militent pour la reconnaissance des droits de toutes les minorités. 

A la dérive avec Fanny et Stéphanie de Kill The Dj, c’est un voyage dans le temps, le temps où les filles de Paris s’encanaillaient au Pulp de 1997 à 2007. Le Pulp c’était au départ ce vieux dancing du boulevard Poissonnière. Repris par la patronne Michelle, il est devenu pendant 10 ans le temple des soirées lesbiennes dopées à l’électro minimale. Un club tenu par des filles, pour les filles avec des filles aux platines. Fanny Corral et Stéphanie Fichard ont été les directrices artistiques et programmatrices du Pulp. Alors pour cette dérive je leur ai proposé d’aller voir ce qu’était devenu Le Pulp qui a fermé ses portes en 2007. Aujourd’hui c’est un magasin de vêtements pour les enfants. A la dérive avec Fanny Corral et Stéphanie Fichard du label Kill The Dj ça commence par un rendez-vous dans le 18eme, dans le petit studio de la musicienne Léonie Pernet et ensuite on chevauche les scooters sur la route du Pulp. On avait un peu le trac et puis on s’est lancées et on est entrées. Dans ce magasin de puériculture, les cabines d’essayages ont remplacé la cabine des Dj, des rayons de petites robes ont envahi ce qui était jadis le dancefloor et au lieu de boire des cocktails et de draguer au bar, les filles achètent de la layette. Après cette expérience instructive on est reparties en scooter direction La Bastille où on a dérivé dans l’exposition consacrée à la Contre Culture made in France programmée à La Maison Rouge. A la dérive avec les filles de Kill The Dj c’est l’histoire d’un label militant, d’un club mythique et une épopée féministe avec toutes celles qui continuent de faire brûler les torchons !

 

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires