ON AIR

 

Fringale de Portugal

Nova Book Box

Nova Book Box
iTunesRSSS'abonner
Avec Richard Gaitet
Du lundi au jeudi à 21H
Branchez-vous sur le juke-box littéraire de Radio Nova. Une machine à lire qui balance des morceaux de littérature aussi variés, exigeants et inattendus que la playlist musicale de la station… En deux heures, Nova donne à entendre des extraits de romans, mais aussi des bouts d’essais, des fragments de nouvelles, de la poésie, de la prose, du classique comme de la nouveauté, des rééditions ou des manuscrits pas encore publiés, des bizarreries et de la BD, Borges ou Bukowski, Sartre ou San-Antonio, James Ellroy aussi bien que Barbara Cartland, Pléiade ou Harlequin, de l’érotique, des contes pour enfants, des biographies de stars comme des programmes politiques, des livres de cuisine comme des manuels de savoir-vivre… Dernier épisode ci-dessous ⬇

Fringale de Portugal

Feijoada livresque avec Fernando Pessoa, José Saramago et Lula Pena en live.

MARDI 29 AOÛT 2017

« Ne fixe pas la route : suis-là. Suis-là jusqu’au bout. » Et si ton chemin, cher auditeur, passe par les douceurs estivales du Portugal, accepte ta mission : ouvre ce petit conte méconnu de Fernando Pessoa, Le Pèlerin, écrit-il y a précisément un siècle – en juillet 1917 – par l’écrivain « pluriel », qui est aussi le plus emblématique du pays. Faut-il déjà souligner qu’en outre, ce récit mystique d’un voyage initiatique, ton serviteur l’a déniché dans la plus vieille librairie du monde, à Lisbonne ? Ouvre les yeux, tant qu’il est encore temps. Car l’humanité toute entière pourrait bien devenir aveugle en un battement de cils, tel que l’a prophétisé José Saramago, prix Nobel de littérature, dans son roman L’Aveuglement (1995) ; un thriller de survie en forme de parabole, ou l’inverse, regard foudroyant sur les grandeurs généreuses et les médiocrités abjectes de notre espèce, alors que celle-ci sombre dans la barbarie panique d’un impitoyable « mal blanc ».

« Ne pas être esclave de la joie obligatoirede l’optimisme forcé, donner de l’importance à la mélancolie. Trouver son bonheur en réalisant qu’on est triste, car c’est un premier pas vers le changement. » Belle définition du fado, formulée presque à son insu par la chanteuse portugaise Lula Pena lors de son passage dans notre studio, au printemps dernier, pour son adaptation ensorcelante d’un poème surréaliste de Louis Scutenaire, que nous vous proposons de réécouter. Boa noite.

Une émission conçue et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut. Programmation musicale : Guillaume Girault.

Illustration : « Portugal » de Cyril Pedrosa. Éditions Dupuis.

Nova Book Box
Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires