ON AIR

 

À la dérive avec Camélia Jordana et Laurent Bardainne

A la dérive

A la dérive
iTunesRSSS'abonner
avec Aurélie Sfez
Le Dimanche à 9h
On sort, on robinsonne partout, on bat le pavé avec un artiste. Là où il choisit d’aller, nous irons. Aurélie Sfez déambule en bonne compagnie, dans les rues et le labyrinthe intime de ses invités. Une balade radiophonique, toujours en marche, avec un artiste qui guide les pas des auditeurs de Nova sur les lieux qu’il chérit et les territoires qui l’inspirent.

À la dérive avec Camélia Jordana et Laurent Bardainne

Ce matin on part à la dérive avec Camélia Jordana et Laurent Bardainne.

A 24 ans la demoiselle a la voix riche, éraillée et la tête pleine avec deux macarons coiffés au-dessus. Au Japon, le Camélia est l’emblème des Samouraï et sa floraison est sacrée. 

Chez nous, Camélia avait incarné Marianne après les attentats, le temps d’une couverture héroïque du Nouvel Observateur. Camélia Jordana est une douce guerrière, admirative de Nina Simone autant que des combattantes Kurdes.

Les attentats, le péril des réfugiés, Nuit Debout, les nationalismes, les présidentielles… Ces dernières années on s’est tous senti un peu perdu et le mot dérive s’est décliné sous toutes ses formes. Il y a 3 ans, Camélia Jordana et le musicien Laurent Bardainne ont créé un duo et un disque intitulés LOST. 

Perdus comme nous tous, les deux artistes se sont nichés en haut du jardin des Buttes Chaumont dans 19ème à Paris, pour écrire des mots et de la musique sur les affres de notre époque. Un album témoinsde ce que nous pouvons ressentir.

A dérive avec Camélia Jordana et Laurent Bardainne on chante au piano, on parcourt Paris en scooter à la rencontre des réfugiés, on trinque au thé à la menthe avec des jeunes comédiens dans un restaurant syrien…

Camélia Jordana slalome slow avec son scooter dans la capitale. On s’est garé devant la brasserie « Le Jaurès » près du Canal de l’Ourq dans le 19eme. Ont a voulu en savoir un peu plus sur les réfugiés que l’on croise tous les jours, ici à côté du métro Jaurès. 

La dérive nous pousse alors à franchir des barrières sans se poser de questions. « On y va ! »  a dit spontanément Camélia et on a tiré la barrière qui nous séparait des ces jeunes hommes arrivés du Pakistan, de Lybie, d’Afghanistan, d’Afrique de l’Est...

A la dérive avec Camélia Jordana c’est l’illustration dans le réel d’un album poétique et pacifique intitulé LOST et d’une génération Z qui a l’art de se perdre mais de toujours retrouver son chemin !

 

LOST ( Sony-Arista) c’est le duo formé par Camélia Jordana et Laurent Bardainne (Pony Hoax, Limousine)  et c’est aussi le titre d’un futur album qui sortira fin septembre. 

Camélia Jordana est en ce moment à l’affiche du film « Cherchez la femme » réalisé par Sou Abadi.  

À la dérive avec Camélia Jordana et Laurent Bardainne
Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires

1 commentaires

Just a smile and the rain is gone Can hardly believe it, yeah. There's an angel standing next to me. Reaching for my heart Just a smile and there's no way back .Can hardly believe it, yeah But there's an angel calling me. Reaching for my heart I know that I'll be okay now. This time, it's real I lay my love on you It's all I wanna do Every time I breathe I feel brand new You open up my heart Show me all your love and walk right through As I lay my love on you.
dumb ways to die
fireboy and watergirl 4

Just a smile and the rain is gone Can hardly believe it, yeah. There's an angel standing next to me. Reaching for my heart Just a smile and there's no way back .Can hardly believe it, yeah But there's an angel calling me. Reaching for my heart I... Lire la suite