ON AIR

 

« La Voix est libre » : aux âmes, citoyens

Nova Book Box

Nova Book Box
iTunesRSSS'abonner
Avec Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-23H00
Branchez-vous sur le juke-box littéraire de Radio Nova. Une machine à lire qui balance des morceaux de littérature aussi variés, exigeants et inattendus que la playlist musicale de la station… En deux heures, Nova donne à entendre des extraits de romans, mais aussi des bouts d’essais, des fragments de nouvelles, de la poésie, de la prose, du classique comme de la nouveauté, des rééditions ou des manuscrits pas encore publiés, des bizarreries et de la BD, Borges ou Bukowski, Sartre ou San-Antonio, James Ellroy aussi bien que Barbara Cartland, Pléiade ou Harlequin, de l’érotique, des contes pour enfants, des biographies de stars comme des programmes politiques, des livres de cuisine comme des manuels de savoir-vivre… Dernier épisode ci-dessous ⬇

« La Voix est libre » : aux âmes, citoyens

MERCREDI 10 MAI

Né entre les deux tours des présidentielles de 2002, le festival « La Voix est libre » offre depuis quinze ans une « zone de libre échange » entre musiciens, acteurs, danseurs, acrobates, scientifiques ou réfugiés poétiques « indomptables » venus des 400 coins de la planète, fiers d'accomplir ce « geste vital contre le clivage des genres et des identités ». Du 3 au 13 mai, l’édition 2017 mène sa propre campagne via des « veillées élect’orales, des agoras phoniques, des luttopistes de danse et autres rencontres du 3ème tour ». Nous vous proposons ce soir des extraits de deux soirées de « fronts poétiliques » : une Ode aux martyrs de la révolution, avec l’écrivain et journaliste soudanais Moneim Rahma traduit en direct par ce cher Arthur H, qui déclama aussi les vers de la Syrienne Rana Zeid, elle-même suivie de près par ses compatriotes Hala Mohammad et Noma Omran, respectivement poète et cantatrice. Ainsi qu’une performance du chanteur soufi et poète égyptien Abdullah Miniawy, accompagné sur scène par le trompettiste Erik Truffaz et le groupe Sighfire.

Vous entendrez également la voix (tout aussi libre) de Maryam Madjidi, lauréate du Goncourt du premier roman pour Marx et la poupée, qui racontait dimanche dernier au micro de nos camarades du Pudding l’arrivée « pas du tout fracassante » de sa famille de révolutionnaires iraniens à Paris. Aux âmes, citoyens !

21h Bien le bonsoir.

21h10 Live : Moneim Rahma avec Arthur H, Mauvaise prédiction, accompagnés par Naïssam Jalal et Karsten Hochapfel, à l'Eglise Saint-Merry.

21h30 Live : Rana Zeid lue par Arthur H, Missive à l'eau douce, accompagné par Naïssam Jalal, à l'Eglise Saint-Merry.

21h40 Live : Hala Mohammad lue par Norah Krief et Hind Meddeb, La Pluie / Les Papillons, chantée par Noma Omran, Berceuse aux martyrs, accompagnées par Khaled Aljaramani, à l'Eglise Saint-Merry.

22h00 L’invité spécial : interview avec Abdullah Miniawy. Suivi d’un extrait de son concert avec Sighfire et Erik Truffaz, au Cirque électrique.

22h10 Live : Abdullah Miniawy lu par Blaise Merlin, Aux étudiants du tiers-monde. Suivi d’un extrait de son concert avec Sighfire et Erik Truffaz, au Cirque électrique.

22h30 Dans les archives : Maryam Madjidi interviewée par Nicolas Errera & Jean Croc pour Marx et la Poupée (extrait du Pudding du 07/05/17).

22h40 Lecture : James Noël, La Migration des murs.

Merci à Myriem, pour la traduction des propos d’Abdullah Miniawy.

Une émission conçue et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut.

Nova Book Box