ON AIR

 

La France contre les robots !

Nova Book Box

Nova Book Box
iTunesRSSS'abonner
Avec Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-23H00
Branchez-vous sur le juke-box littéraire de Radio Nova. Une machine à lire qui balance des morceaux de littérature aussi variés, exigeants et inattendus que la playlist musicale de la station… En deux heures, Nova donne à entendre des extraits de romans, mais aussi des bouts d’essais, des fragments de nouvelles, de la poésie, de la prose, du classique comme de la nouveauté, des rééditions ou des manuscrits pas encore publiés, des bizarreries et de la BD, Borges ou Bukowski, Sartre ou San-Antonio, James Ellroy aussi bien que Barbara Cartland, Pléiade ou Harlequin, de l’érotique, des contes pour enfants, des biographies de stars comme des programmes politiques, des livres de cuisine comme des manuels de savoir-vivre… Dernier épisode ci-dessous ⬇

La France contre les robots !

MARDI 9 MAI

« Je voudrais avoir un moment le contrôle de tous les postes de radio de la planète pour dire aux hommes : Attention ! Prenez garde ! La liberté est là, sur le bord de la route, mais vous passez devant elle sans tourner la tête. »

Polémiste anticonformiste, l'écrivain français George Bernanos (Sous le soleil de SatanJournal d'un curé de campagne) laisse à sa mort en 1948 un manuscrit écrit trois ans auparavant, après sept années d'exil volontaire au Brésil. Titre de ce féroce pamphlet : La France contre les robots, qui sera réédité la semaine prochaine aux éditions Le Castor Astral. Pour lui, les robots, ce sont « ces hommes habitués dès leur enfance à ne désirer que ce que les machines peuvent donner ». Ces hommes en « nombre sans cesse croissant » dont « la vie tout entière est orientée par la notion de rendement, d'efficience et finalement de profit ». Et de cribler de balles le « système » (déjà !), qui « n'évolue plus », mais « s'organise en vue de survivre », renvoyant dos-à-dos « capitalistes, fascistes et marxistes » ; « tous ces gens se ressemblent », car « ils ne savent plus se servir de la liberté ». Bernanos, qui affirmait n'être ni de droite ni de gauche, mais qui faisait l'apologie de la liberté…

Vous entendrez aussi parler de deux hommes riant et pleurant d'un choix entre le vide et la souffrance, parce qu'ils s'apprêtent à être vendus à un dieu, fable satirique imaginée par Lucien de Samosate, écrivain grec du IIe siècle, considéré comme l'inventeur du dialogue comique. Des problèmes de dialogue entre Lucky Luke et Jolly Jumper, dans l'hilarant pastiche de « l'homme qui a eu l'idée de tirer sur son ombre » signé Guillaume Bouzard. Mais également de Père Ubu, de Colum McCann ou de Sylvain Tesson, « en marche » à pied pour traverser la France. 

21h Bien le bonsoir.

21h10 Lecture 1 : Georges Bernanos, La France contre les robots. 

21h30 Chronique  « Jean Rouzaud à tort d'avoir toujours raison » par Jean Rouzaud : à propos de John Steinbeck.

21h40 Lecture 2 : Guillaume Bouzard, Les Aventures de Lucky Luke : Jolly Jumper ne répond plus.

22h00 Document : Thomas Bertay & Pacôme Thiellement, Stupor Mundi Livre 2 – Les Hommes qui mangèrent la montagne (« Père Ubu »).

22h10 Lecture 3 : Sylvain Tesson, Sur les chemins noirs (« Épilepsie »).

22h30 Chronique « Le Coin des auditeurs » : à propos de Sectes à vendre de Lucien de Samosate, recommandé par Loradena.

22h40 Dans les archives : Lettre à un jeune écrivain de Colum McCann, publiée dans America n°1 (rediffusion du 22/03/17).

Une émission conçue et animée par Richard Gaitet, réalisée par Sulivan Clabaut.

Nova Book Box