ON AIR

 

111, la séance de rattra-page

Nova Book Box

Nova Book Box
iTunesRSSS'abonner
Avec Richard GAITET
Lundi-Jeudi 21H00-23H00
Branchez-vous sur le juke-box littéraire de Radio Nova. Une machine à lire qui balance des morceaux de littérature aussi variés, exigeants et inattendus que la playlist musicale de la station… En deux heures, Nova donne à entendre des extraits de romans, mais aussi des bouts d’essais, des fragments de nouvelles, de la poésie, de la prose, du classique comme de la nouveauté, des rééditions ou des manuscrits pas encore publiés, des bizarreries et de la BD, Borges ou Bukowski, Sartre ou San-Antonio, James Ellroy aussi bien que Barbara Cartland, Pléiade ou Harlequin, de l’érotique, des contes pour enfants, des biographies de stars comme des programmes politiques, des livres de cuisine comme des manuels de savoir-vivre… Dernier épisode ci-dessous ⬇

111, la séance de rattra-page

MERCREDI 12 OCTOBRE

« Chaque nuit, tout seul au fond de ma fumerie, pour un public de vieux Chinois, je rechanterai ma chanson à moi, celle du temps où je m’appelais Jacky… » C’est donc le très sympathique Jacky Schwartzmann, écrivain lyonnais de son état, qui a remporté hier soir, sous les hourrahs et le lustre du Café de la Presse, le Prix de la Page 111 édition 2016, pour celle tirée de son roman Mauvais coûts publié aux éditions La Fosse aux Ours. Une page nerveuse, tendue comme un schlass sous la carotide, remplie de « champs de bataille avec les entrailles sur la bite », de « gamines avec des leucémies », de « cul posé sur un capot » « avec la mini-jupe de travers », plaçant à l’occasion un mot russe, « nitchivo », qui signifie « rien » mais qui dit beaucoup, « attendant l’impossible, l’impensable, la lune quoi : une bise ». Une page comme une scène perdue d’un film jamais tourné de Jean-Jacques Beinex. Nous sommes très heureux que le hasard de notre « poésie des fragments », comme dirait l’artiste et mathématicien Laurent Derobert venu lui remettre le Prix, soit tombé, telle la foudre, sur Jacky Schwartzmann, que vous entendrez ce soir vous expliquer comment cette distinction prestigieuse semble avoir déjà bouleversé son existence.

Au lendemain de la cérémonie, comme de tradition, je mettrai l’accent sur ces pages que le jury, excessivement démocratique, n’a pas jugé utile de retenir parmi les 6 finalistes – alors que MOI – l’animateur de cette émission (poliment autocratique quand il se retrouve seul en sa demeure) –, je les trouvais remarquables, ces pages, audacieuses, drôles et captivantes. Nous ouvrirons donc la porte aux oubliettes le temps d’une séance de rattra-page 111, avec des histoires d’immortel, de tribu primitive, d’intrigue amoureuse et de baby-foot. Sans oublier l’extrait d’une conférence de notre lauréat 2015, Pierre Senges, à propos du rapport entre écriture et crème fouettée. Fouette cocher !

21h. Bien le bonsoir.

21h10 Lecture 1 : Daniel Grenier, page 111 de L’Année la plus longue.

21h30 Dans les archives : Le meilleur cocktail pour une page 111 réussie, extrait d’une conférence de François Perrin elle-même tirée du cycle 11 x 11 = 111, 11 conférences pataphysiques en attendant le Prix de la Page 111.

21h40 Lecture 2 : Benoît Damon, page 111 de Retour à Ostende.

22h00 Sur le répondeur de la Book Box : aujourd’hui, Jacky Schwartzmann.

22h10 Lecture 3 : Benoît Duteurtre, page 111 de Livre pour adultes.

22h30 Dans les archives : À propos de Leibniz et de la crème fouettée, extrait d’une conférence de Pierre Senges elle-même tirée du cycle 11x11 = 111, 11 conférences pataphysiques en attendant le Prix de la Page 111.

22h40 Lecture 4 : Fabien Clouette, page 111 du Bal des ardents.

22h58Au revoir.

Une émission conçue et animée par Richard Gaitet, et réalisée par Sulivan Clabaut. 

Nova Book Box
Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires