ON AIR

 

Jeudi 29 Septembre 2016
En attendant...

Scholastique Mukasonga

La Valise

La Valise
iTunesRSSS'abonner
Avec l'invité de la matinale
Lundi-Vendredi 8H40
Rien à declarer ? L'invité fouille sa valise préparée par Thierry Paret et Linda Lorin. Pour trouver quelques souvenirs parlants... Dernier épisode ci-dessous ⬇

Scholastique Mukasonga

Après avoir publié trois récits autobiographiques chez Gallimard dans l’excellente collection Continents noirs (“L'Iguifou, nouvelles rwandaises”, 2010 ; “La femme aux pieds nus”, 2008 ; “Inyenci ou les Cafards”, 2006), l’exquise écrivaine rwandaise Scholastique Mukasonga a publié en mars 2012 “Notre-Dame du Nil” (Gallimard, collection Continents noirs), son premier roman qui lui a valu, en novembre dernier, le prestigieux Prix Renaudot 2012 et le Prix Ahmadou Kourouma. Née en 1956 au Rwanda et d’origine tutsi, Scholastique Mukasonga, qui a connu dès l'enfance la violence et les humiliations des conflits ethniques qui agitent son pays, a dû s'exiler en 1973 au Burundi puis en France en 1992, deux ans avant le début des massacres qui ont ensanglanté son pays. En 1994, près de trente membres de sa famille dont sa mère ont été assassinés. Restée l’une des seules survivantes de sa famille massacrée lors du génocide en 1994, Scholastique Mukasonga prend la plume “pour tous ceux qui ont été exterminés à Nyamata, et dont je suis l’une des seules à conserver la mémoire”. Avec “Notre-Dame du Nil”, Scholastique Mukasonga revient aux signes avant-coureurs du génocide rwandais au travers d’une institution pour jeunes filles dans les années 1970. Ce roman est un nouvel hommage à sa famille disparue : “J’ai élevé pour eux ce tombeau de papier”.

La Valise