ON AIR
Samedi 1 Octobre 2016
En attendant...
Share on Facebook Share on Twitter

Art aux Bains Douches

Du 22 Juin, 2013 au 27 Juillet, 2013 la Galerie Magda Danysz expose l'ancienne discothèque reconvertie en résidence d'artistes pendant 4 mois. Histoire et Galerie.

Art aux Bains Douches

Le week end dernier, quelques joyeux lurons de Nova ont eu l’immense privilège de visiter une ruine… Une ruine ? Sérieusement ? Mais c'est fantastique, me répondrez-vous moqueurs ! Avant d'ajouter dubitatifs, que vous aussi ça vous est déjà arrivé, et pas plus tard que la semaine dernière, quand vous avez retapé la grange de mamie…

Ok, Ok, mais là il ne s’agit pas de n’importe quelle ruine : pendant près de 30 ans, le vestige en question fut “Le Temple” de Paris, le lieu favori, car très select du noctambule en goguette, la crypte laïque des dandys, people et autres branchouilles du monde entier, j'ai nommé : Les Bains Douches ! 

Pour mémoire, la célèbre boîte de nuit du quartier des Halles, à Paris, doit son nom à son ancienne affectation sanitaire – elle était l’une des nombreuses salles de bain publique de la capitale. Créé en 1885 sous le nom, peu ragoûtant, des Bains Guerbois, l’établissement était prisé des Parisiens fortunés et des adeptes de la balnéothérapie naissante.

Presque un siècle plus tard, en 1978, le lieu est investi par le producteur français Fabrice Coat qui le transforme en discothèque. Il y invite des pointures tels que Joy Division. Le groupe livre un live d'anthologie en 1979 :

Lorsqu’il s’en sépare en 1984, la boîte passe de main en main, jusqu’à ce que les Guetta s’y installent et en fassent l’un des clubs les plus en vue de la capitale.

Quelques années passent, le couple s’en sépare à son tour en 2003, les gérants se succèdent… Et là, c’est le drame !

A partir de 2008, le nouveau gérant décide d’aérer la boîte. Rien de mieux, pour ce faire, que d’abattre des murs… Sauf… sauf quand ce sont des murs porteurs qu’on détruit, et que l’immeuble finit par s’affaisser de 15cm ! Un arrêté préfectoral prononce la « mise en danger du public » en 2010. L’immeuble est évacué, alors que débute une longue période d’agonie.

Seule bonne nouvelle dans cette affaire, en abattant des cloisons le propriétaire découvre un superbe graff' de Futura 2000, un des pionniers new-yorkais de la peinture urbaine, réalisé en 1985, soit 100 ans tout rond après l'ouverture des Bains.

Space Invader a lui aussi laissé son exo-empreinte : 2 grands Space Invaders datant de 2002, trônent désormais sur les murs de la boîte de nuit.    

Renaissance : Ces témoignages historiques ne manquent pas d'attiser la curiosité de street artists contemporains. Tandis que l'exposition Graffuturism à la galerie Openspace à Paris achève de convaincre les derniers indécis de l'opportunité de réinvestir ce lieu mythique.

 Aussi, fin 2012, l’immeuble se transforme pour 4 mois en squat d’artistes éphémère. “Marrainée” par la galerie Magda Danysz, cette résidence de 3000 mètres carrés (répartis sur un petite dizaine d’étages, sous-sols compris) fait la part belle aux arts de rue, tags, graphs, peintures à l'extincteur et autres sculptures au marteau-piqueur !

Concept hybride, entre résidence institutionnelle et squat semi-clandestin, les Bains ont été durant les 4 derniers mois un lieu de création extraordinaire où se sont côtoyés de grands noms du street art, « La Golden Class » comme ils l’appellent chez Magda Danysz : d’ASH (Pays-Bas), L’Atlas (France), Futura (USA), Space INVADER (France), Jérôme MESNAGER (France), SKKI (France), SOWAT (France), STEN LEX (Italie), VHILS (Portugal), Gérard ZLOTYKAMIEN (France) etc…

D’un style à l’autre, un chantier artistique à la manière d’une manufacture du XXI siècle prend forme sur l’ensemble de l’immeuble : étages, appartements, couloirs, cages d’escaliers, sous-sols, façades, château d’eau intérieur : tous les espaces ont été mobilisés, transcendés, sublimés. 

Une métamorphose quasi subliminale et instantanée d’un lieu mythique. Tout y est. C’est majestueux, et jamais vu, brut et magnifiquement sophistiqué. Un impensable come back transgressif dans l’âme underground des Bains.

 

Galerie Photo !

 

L'expo de la résidence c'est du 22 Juin, 2013 au 27 Juillet, 2013 à La Galerie Magda Danysz - 78, rue Amelot Paris 11. C'est gratuit et Nova t'offre des catalogues de l'expo.

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires

2 commentaires

"la boîte passe de main en main, jusqu’à ce que les Guetta s’y installent et en fassent l’un des clubs les plus en vue de la capitale"
ca vient d'ou cette affirmation???????????, il est peut etre temps de rappeler a notre ami journaliste qui ecrit ce qui lui passe par la tête que les guetta ont surtout fermé des clubs et qu'ils aussi ont fait passer de nombreux clubs de mains en mains..... pour finalement les faire fermer
donc les bains douche ont fermé , tout comme LE PALACE et d'autres... ( le tangia rue de ponthieu)

"la boîte passe de main en main, jusqu’à ce que les Guetta s’y installent et en fassent l’un des clubs les plus en vue de la capitale"
ca vient d'ou cette affirmation???????????, il est peut etre temps de rappeler a notre ami journaliste... Lire la suite

Cher arminsh, vous n'avez manifestement pas compris l'article : ce ne sont pas les Guetta qui ont fait fermer les Bains, mais un arrêté préfectoral prononcé à la suite de travaux absurdes, entrepris par un successeur des Guetta (5 ans après leur départ). Et, effectivement, que cela vous plaise ou non, le club était dit "huppé" à l'époque des Guetta – même si la programmation y était bien plus pointu auparavant. Votre guettaphobie latente vous honore autant qu'elle vous aveugle... Du reste, il est parfois préférable d'écrire ce qui vous "passe par la tête" que ce qui vous chahute le coeur.

Cher arminsh, vous n'avez manifestement pas compris l'article : ce ne sont pas les Guetta qui ont fait fermer les Bains, mais un arrêté préfectoral prononcé à la suite de travaux absurdes, entrepris par un successeur des Guetta (5 ans après leur... Lire la suite

Arts
Seydou Keïta : portraits d'une époque
Mercredi 30 mars 2016
Elégance et précision du photographe malien au Grand Palais.
Arts
Le Chaman, cet inconnu ...
Mardi 22 mars 2016
Si loin et si près de nous.
Musique
Quand Google Maps devient cubiste
Vendredi 19 février 2016
Bizarreries digitales.
1
Société
Les rêveurs du metro
Vendredi 19 février 2016
A New York, une photographe a immortalisé le sommeil des voyageurs.
1
Société
Les chambres d'ados des 90's
Lundi 08 février 2016
Symboles de la décennie par essence.
Société
Immersion chez les fanatiques de Donald Trump
Jeudi 04 février 2016
A quoi ressemblent ses plus fervents supporters ?
2
Arts
"D'après une histoire vraie" de Christian Rizzo @ Saint-Ouen
Jeudi 29 septembre 2016
Le 1er octobre à l'Espace 1789.
46
Musique
Warehouse Alternative : Laurent Garnier et Terrence Parker @ Paris
Mercredi 28 septembre 2016
mais aussi Moms et Thomas Delecroix (live) ce samedi 01 octobre à La Villette.
3
Musique
La FAIR Party #6 @ Paris
Mardi 27 septembre 2016
Le 4 octobre au Café de la Danse avec Stuck in the Sound + Broken Back + Bras de fer de nuages.
5
Musique
La Brigante Party : Supa Mana "Double Trouble" @ Paris
Mardi 27 septembre 2016
Une release supportée par Big Red (Raggasonic), Joseph Cotton, Sara Lugo, Green Cross, Volodia, Don Camilo, I Leen, Shanti D, Adam Paris le 29 octobre à La Bellevilloise.
16
Musique
Pink Martini (full live band) @ Paris
Lundi 26 septembre 2016
Nova et Travel Portland vous offrent des places pour le concert de Pink Martini à l'Olympia à Paris les 4 et 5 octobre.
16
Arts
Benjamin Millepied et son L.A. Dance Project @ Nanterre
Lundi 26 septembre 2016
De la danse sous toutes ses formes @ Maison de la musique de Nanterre, vendredi 30 septembre.
3
Musique
MIDI-MINUIT : Noise fête ses 5 ans @ Paris
Lundi 26 septembre 2016
Festivités pluridisciplinaires @ La Station – Gare des Mines, samedi 1er octobre.