ON AIR
En + grand
Cinéma

Gimme The Loot

Les pérégrinations de deux ados du Bronx dans un New York sublimé par Adam Leon, en salles ce 2 janvier

Gimme The Loot

Au final, le synopsis de base n'est pas si déterminant que ça dans le film Gimme the Loot, en salles ce mercredi 2 Janvier. Il sert surtout à poser nos deux personnages principaux, Malcolm et Sophia. Malcolm et Sophia sont deux potes du Bronx, blacks, doivent avoir 16 ou 17 ans et passent leurs journées à aller bomber les rues de New York, outrepassant allègrement et joyeusement les "frontières" virtuelles censées définir leur espace de liberté.

Mais un beau jour, alors qu'ils sont de retour sur le lieu d'un précédant forfait, ils découvrent qu'ils se sont faits toyer par un crew rival. Comprendre que leur graff a été repassé par la signature des leurs ennemis. Ils commencent à élaborer des plans de vengeance avant de trouver L'IDÉE, celle qui fera d'eux les graffeurs les plus connus de New York, celle qui les placera même au-delà de la concurrence entre les crews, celle qui rendra leurs blazes inoubliables : ils vont aller tagger la grosse pomme du Shea Stadium, celle qui sort de terre lorsque les Mets réussissent un home-run.

Un cousin de Malcolm est le vigile du stade ; après un coup de fil, le plan est décidé. S'ils trouvent 500$, ce dernier les laissera pénétrer le stade et inscrire leur nom dans l'histoire du graff. Il ne reste plus qu'à trouver leurs 500$, ce qui va s'avérer plus compliqué que prévu.

Débute alors une aventure de 48 heures à leurs côtés, ensemble ou séparément, à arpenter les rues de New York, à aller de bonne idée en mauvais plan, de rencontres en connexions foireuses pour amasser ce fameux "loot", c'est à dire l'argent qu'ils gagneront grâce à leurs larcins. On se perd avec un grand plaisir avec ces personnages attachants, drôles et vivants dans les rues d'un New York magnifiquement filmé, bouillonnant dans les températures élevées de l'été, et parfaitement mis en son avec une bande originale très réussie (un exemple ci-dessous).

bo gimme

Il ne s'agit pas de dépeindre des quotidiens d'enfants à problèmes issus d'un quartier difficile ou toute autre revendication sociale. On a plutôt l'impression qu'Adam Leon, le réalisateur, nous fait défiler les pages d'un album photo d'un été comme un autre dans la grosse pomme, des situations nées d'un événement courant : la recherche de quelques billets pour arriver à ses fins. Les deux principaux acteurs sont des jeunes non-professionnels, d'où sans doute la fraîcheur de leurs sourires et le naturel de leur répartie.

Même si le film manque sûrement d'un peu de professionnalisme - ça n'est que le premier long-métrage d'Adam Leon, on se laisse prendre avec plaisir par son rythme et ses personnages. On passe un moment agréable dans un New York accueillant et au final, tant pis (tant mieux?) si la seule chose qui se passe bien, c'est le vol d'un bouquet de fleurs par Malcolm, avec la complicité de son amie, afin d'honorer l'anniversaire de sa maman... 

 

GIMME THE LOOT

Un film d'Adam Leon

En salles le 2 janvier 2013

 

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires
2
Cinéma
Étrange Festival 2017 @ Paris
Lundi 04 septembre 2017
Dès ce mercredi 06 jusqu'au 17 septembre : pléthore de nouveautés au Forum des Images
1
Cinéma
Festival International du Film Grolandais @ Toulouse
Lundi 04 septembre 2017
Alors, là, mes enfants, c'est du lourd ... @ Tout plein de lieux dans et hors Toulouse du 15 au 24 septembre.
Musique
La techno underground new-yorkaise à Ivry
Jeudi 20 juillet 2017
C’est samedi, dans une friche encore tenue secrète.
Cinéma
Avant-Premières #2 @ Paris
Mercredi 28 juin 2017
Des films jamais vus ou presque du 05 au 11 juillet dans les salles du CIP
Musique
Deux mixtapes pour rendre hommage à
Mercredi 21 juin 2017
Des mixes pour se souvenir.
Cinéma
Lune Noire : Phase IV @ Bordeaux.
Mercredi 14 juin 2017
Petite fourmi, tu n'est plus mon amie... @ Utopia, dimanche 25 juin.
#_!!@?\
L’ONU s’inquiète d’un fracture numérique croissante
Mardi 19 septembre 2017
Inégalités et bande passante.
Société
Et si le son devenait une arme de guerre ?
Mardi 19 septembre 2017
Il se passe des trucs bizarres à Cuba.
Société
Olivier Besancenot : « l'année 1917 exprime bien l'idée de Révolution »
Mardi 19 septembre 2017
« Que faire de 1917 » ? Olivier Besancenot propose une relecture de la révolution russe.
Société
Retour en son et en image sur le Festival Bread & Butter à Berlin
Vendredi 15 septembre 2017
C’était bien.
Cinéma
Quand Hollywood était allemand !
Jeudi 14 septembre 2017
La vague glamour paradoxale.
1
Cinéma
Cycle « Les incassables » @ Paris
Lundi 18 septembre 2017
Du 20 septembre à la fin de l'année au Forum des Images, des personnages qui plient mais ne rompent pas
Cinéma
Reprise de l'ACID 2017 @ Paris (et ailleurs)
Lundi 18 septembre 2017
Revivez la programmation de l'ACID cannoise 2017 jusqu'en octobre
Cinéma
Quand Hollywood était allemand !
Jeudi 14 septembre 2017
La vague glamour paradoxale.
Cinéma
Home, de Fien Troch
Mardi 12 septembre 2017
Jeunesse bancale et dramatique en salle mercredi 13 septembre 2017
Cinéma
Paris Surf & Skate Film Festival 2017 @ Paris
Mardi 12 septembre 2017
Acrobaties à l'écran au cinéma Étoile Lilas du 21 au 24 septembre