ON AIR
Et j'y vais
Musique

MIMI, le retour sur Terre @ Marseille

Atterrissage forcé à la Cité des Arts de la Rue.

[MIMI]

On a rarement vu un OVNI atterrir de la sorte sur la terre ferme.

Vous me direz, on a rarement vu un OVNI atterrir tout court, mais ce n’est pas une raison pour que le festival MIMI, qui est probablement un des plus singuliers par son positionnement, sa programmation et le nom de ses soirées, se voit obliger de tomber voilure et de revenir sur la terre ferme dare-dare, plutôt que de dérouler son audacieuse programmation, au large, à l'Hôpital Caroline sur les îles du Frioul comme il en a l'habitude depuis plusieurs années maintenant, après avoir séjourné à ses débuts à St-Martin de Crau en pleine Camargue ou même à Arles.

Un an tout juste après avoir été désigné comme l’un des 10 meilleurs festivals européens par Les Inrocks, et quelques mois seulement après avoir décidé de modifier son calendrier, passant de juillet à août, pour ne pas risquer l'étranglement dans le goulot des festivals juilletistes, MIMI et plus directement l'AMI,  l'association en charge du festival mais aussi de multiples activités de formation et d'encadrement d'artistes à la Friche la Belle de Mai, a vu à quelques semaines seulement de sa 32ème édition, son budget amputé de grosso-modo 40.000 € (moitié pour la Ville de Marseille, moitié pour la DRAC). L’an passé, elle avait déjà supporté une première baisse de subventions de 26.000 €.

Pour ne pas sombrer corps et âmes dans les flots tumultueux des bilans financiers de fin d’année et pour ne pas revoir à la baisse sa programmation, MIMI abandonne son coin de paradis insulaire, délaisse l’Hôpital Caroline et se projette désormais en plein Quartiers Nord. Accueilli à bras ouverts par la Cité des Arts de la Rue, Lieux Publics et Générik Vapeur, MIMI ne change rien et ça, c’est la bonne nouvelle de ce grand chambardement qui ravira les sujets au mal de mer. Les malades de la Quartiers-Nordite, affection plus couramment appelée dans le reste de l'hexagone "banlieusite”, eux devront surmonter leurs frayeurs personnelles, combattre leurs craintes irraisonnées : il ne leur arrivera rien. On n'est finalement pas beaucoup plus loin du Vieux-Port à La Cité des Arts de la Rue qu'à l'Hôpital Caroline. 

Tout commence donc comme prévu près des étoiles, le samedi 19 août sur le Toit Terrasse de la Friche La Belle de Mai pour la Nuit sans Jeton, avec les shows de Creestal, DJ marseillais de son état qui collabore autant avec des artistes ici qu'outre Atlantique, Section Azzura, une section basse-batterie qui navigue entre early dub, rub-a-dub et psyché et ne tranchera pas avec le bleu du ciel ce soir là et Hyperculte, un duo suisse contrebasse-batterie.

Le jeudi suivant, soit le 24 août, rendez-vous à l’U.Percut pour la Nuit Décongélation du Permafrost avec Seabuckthorn, le projet solo du guitariste britanique Andy Cartwright, un fin expérimentateur qui pousse dans ses derniers retranchements sa 12 cordes comme sa guitare à résonnateur. Autre groupe à l'affiche, D’Aqui Dub est un band marseillo-bosniaque inventeur au sens archéologique du terme, d'un folk futuriste sous influence post-punk, dub et electro.

Pour la suite du festival, il faudra rejoindre au cœur des Quartiers Nord, sous la Cité des Aygalades, l'hospitalière Cité des Arts de la Rue, que l'on pourrait rebaptiser pour l'occasion et à juste titre : Cité des Arts à la Rue. Reconnaissable par son totémique bus de la RTM, planté droit comme un arbre à son entrée (vous ne pouvez pas le louper), cette îlot  sur la terre ferme est une étape inattendue, presque improvisée (terme cher aux organisateurs de MIMI) de l'histoire de MIMI. Chaque soirée s'ouvrira par une performance toujours renouvelée, par une « miniature » disent-ils à MIMI, des Japonais Itoken & Shuta Hasunama.

La première de ces trois nuits délocalisées, la fameuse Nuit Anti-Décrochage de Machoire (vendredi 25) verra défiler Tenors of Kalma et Chloé et Vassilena Serafimova. Les premiers sont Finlandais et débarquent sous cette forme, pour la première fois en France. Sous cette forme, puisqu'au sax, flûte, claviers et voix, on retrouve Jimi Tenor dont la renomée sur les ondes de Nova et dans le monde des musiques électroniques n'est plus à faire. A ses côtés, deux compatriotes, le guitariste Kalle Kalima et le batteur Joonas Riipa. Electric Willow, leur premier opus est paru sur Enja Records en 2015. Autre première ce soir là, la version longue (50mn) du live de la DJ et productrice française Chloé (au laptop et instruments électroniques) et de la percussionniste bulgare Vassilena Serafimova (au marimba) autour de l'œuvre de Steve Reich. Ni plusse, ni moinse, vous ne risquez donc pas de bailler.

La Nuit des Zones de Guerres (le samedi 26) invite Alkhareen, un sextet franco-syro-palestinien enmené par le rappeur, beatmaker et beatboxer Osloob et la flûtiste Naïssam Jalal. leur concert sera suivi par un des temps forts du festival, à savoir la venue à Marseille de  l'ecrivain et rappeuse londonienne Kate Tempest aux lyrics de force 10 à 12 sur l'Echelle de Richter comme en témoigne Let them eat Chaos, son deuxième album, qui relate tight sur le tempo, un instantané de la vie de sept londoniens à 4h18 du matin. 

Le Dimanche 27, MIMI propose une Nuit Trans-Méditerranéenne pour de Bon avec d'un côté, Egyptian Females Experimental Music Session, un sextet composé de figures féminines de l'art sonore et de la musique expérimentale en Egypte;, toutes liées à un des pionnier du genre au pays des pyramides Ahmed Bassiouni, de l'autre, un des artistes phare de MIMI le guitariste Fred Frith, véritable compagnon de route de l'association  créée et dirigée jusqu'il y a peu par le musicien Ferdinand Richard. C'est ce dernier qui invita Fred Frith  à l'aube des années 90, à encadrer 6 mois durant le projet Helter Skelter proposé à 14 jeunes zicos du coin réunis au sein d'un groupe au nom qui ne laisse pas indifférent Que d'la Gueule, et dont certains sont aujourd'hui devenus des artistes majeurs de la scène phocéenne des musiques improvisées (ou pas) et même au delà de nos frontières naturelles. Citons le batteur Ahmad Compaoré, le saxophoniste Edmond Hosdikian, le bassiste Farid Khenfouf… 

Dernière date de cette édition, la 32ème édition (excusez du peu), la Nuit du Futur Pointu surprend pas tant par son nom qui évoque tout autant une prochaine barquette à la prou en forme de gland sur laquelle aurait pu voguer MIMI, qu'un temps de la conjugaison où les terminaisons se prononceraient avec l'accent aixois, pour ne pas dire parisien, que par le choix de la salle-hôte (PIC-Télémaque à l'Estaque) et par sa petite capacité. En effet, seuls 102 spectateurs pourront assister aux concerts de No Tongues - Les Voies du Monde, un quartet (Alain Regardin à la trompette et trompette préparée, Matthieu Prual au sax et à la clarinette basse, Ronan Courty et Ronan Prual à la contrebasse et à la contrebasse préparée pour le premier des deux) qui propose de revisiter son album de manière originale. A découvrir sur scène. Snowdrop sera le tout dernier concert de cette cuvée 2017. Duo composé de Chrsitine Ott (ondes Martenot, claviers, piano, harmonium) et Mathieu Gabry (piano, claviers, percussions et jouets), Snowdrop est au croisement d'esthétiques qui vont du jazz aux musiques néo-classiques en passant par le post-rock de chambre (rien que ça) et les musiques improvisées. 

A l'heure prochaine de l'ouverture de cette édition, on est en droit de penser que cette greffe inattendue entre MIMI et les structures de la Cité des Arts de la Rue a toutes les chances de prendre, les uns comme les autres aimant par dessus tout mettre en boule les modes d'emploi avant de passer à l'action. Mieux, on est peut même espérer qu'elle soit bénéfique artistiquement et que des créations voient le jour dans un futur plus ou moins proche, de la rencontre de ces univers qui l'un comme l'autre raffolent de l'improvisation, aiment jouer avec l'inattendu et réagir en temps réel.

MIMI et ses hôtes aiment les moutons à cinq pattes, ce qui n'est pas pour nous déplaire à Nova où l'on en dénombre plus d'un. C'est d'ailleurs quelques uns de nos plus beaux spécimens qui feront le voyage le 19 août sur le Toit Terrasse de la Friche la Belle de Mai pour un direct de 21h à minuit animée par Sophie Marchand et Thierry Paret.

Pour ce qui est des tarifs, c'est gratuit le 19 à la Friche. 8 € en prévente et 10€ sur place le 24 à l'U.Percut, puis 25 € la soirée quoiqu'il arrive (prévente ou pas) à la Cité des Arts à la Rue (45 € le pass 2 jour et 60 € le pass trois jours). La dernière soirée au PIC-Télémaque est à 12 € en prévente, 15 € sur place.  

Pour tout savoir de cette 32ème édition et de ses mouvements migratoires, rendez-vous sur le site de l'AMI.

On sera sur place pour une émission spéciale le samedi 19 août de 21h à minuit... Passez nous voir !

Et pour gagner des places, c'est sur la page Nova Aime que vous trouverez le mot de passe !

 

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires
Musique
MEG Festival 2017 @ Montréal
Mercredi 16 août 2017
Ta playlist de demain, devant toi, du 31 août au 3 septembre 2017
7
Musique
My Life festival @ Sète
Lundi 14 août 2017
Deux grosses soirées clubbing au Théâtre de la Mer les 25 & 26 aout 2017
20
Musique
Rock en Seine 2017 @ Paris
Lundi 14 août 2017
C'est un roc, ça tombe à pic, c'est la 15ème édition du 25 au 27 août 2017 au Domaine National de Saint-Cloud
Livres
Eric Maneval, Retour à la nuit
Mardi 08 août 2017
Et si le tueur recherché par la police et les médias vous avait sauvé la vie dans votre enfance ?
3
Livres
Richard Price, The Whites
Mardi 08 août 2017
The Whites signe le retour au sommet d’un maître du roman noir américain
3
Livres
Robert McLiam Wilson, Eureka Street
Mardi 08 août 2017
Encensé, enchanté, honoré : un livre à ne pas rater
2
Arts
Exposition Summer Of Love @ Paris
Lundi 07 août 2017
Prolongation jusqu'au 19 août de l'expo-vente habitée par l'héritage d'une décennie de psychédélisme
Musique
MEG Festival 2017 @ Montréal
Mercredi 16 août 2017
Ta playlist de demain, devant toi, du 31 août au 3 septembre 2017
7
Musique
My Life festival @ Sète
Lundi 14 août 2017
Deux grosses soirées clubbing au Théâtre de la Mer les 25 & 26 aout 2017
20
Musique
Rock en Seine 2017 @ Paris
Lundi 14 août 2017
C'est un roc, ça tombe à pic, c'est la 15ème édition du 25 au 27 août 2017 au Domaine National de Saint-Cloud
2
Musique
Les Nuits d’O @ Montpellier
Mardi 08 août 2017
Musique, étoiles et cinéma : un succès fou ! Au Domaine d’O les 24, 25, 26, 31 août, 1er et 2 septembre 2017
2
Arts
Exposition Summer Of Love @ Paris
Lundi 07 août 2017
Prolongation jusqu'au 19 août de l'expo-vente habitée par l'héritage d'une décennie de psychédélisme
1
Musique
Belle-île On Air #10 @ Belle-Île-en-Mer
Lundi 07 août 2017
Dixième édition du festival dans l'Atlantique les 11 et 12 août.
Musique
Après Charlottesville, Spotify lance la chasse aux ‘hate bands’
Vendredi 18 août 2017
En supprimant les groupes racistes de sa plateforme.
Musique
Kaytranada remixe le dernier Gorillaz, “Strobelite”
Vendredi 18 août 2017
Pour toujours plus de groove.
Musique
“True Lightyears”, le nouveau MF DOOM
Jeudi 17 août 2017
Issu de son projet, "The Missing Notebook Rhymes".
Musique
L’hommage de Martin Hannett à l’une des pionnières électro Delia Derbyshire
Jeudi 17 août 2017
Des enregistrements déterrés par Dandelion Records.
Musique
LCD Soundsystem sous les stroboscopes dans un nouveau clip
Jeudi 17 août 2017
Pour le morceau "Tonite", issu de leur prochain album, "American Dream".
Musique
MEG Festival 2017 @ Montréal
Mercredi 16 août 2017
Ta playlist de demain, devant toi, du 31 août au 3 septembre 2017
Musique
Un court-métrage d’animation sur Giorgio Moroder
Mercredi 16 août 2017
Dans sa quête du son du futur.