ON AIR
En bref
Livres

Science-Fiction Parisienne ?

La France a ses grands noms .

Science-Fiction Parisienne ?

La disparition de Stan Barets me replonge dans les années 70 ou je l’ai connu. Il était un des acteurs ambitieux (critique, érudition, librairie, édition...) du genre qu'est la Science-Fiction, département Heroic Fantasy.

Avec « Temps futurs », il était un des fiers représentants du genre. 

La fièvre de la Science-Fiction - considérée alors comme un sous-genre, une sous culture pour débiles - rejoignait l’"Underground",  ce continent chéri d’où sortait toutes nos passions : BD, Free Press, Rock et Pop, et bien sûr la S.F. classique ou spéculative.

Depuis mon arrivée à Paris en 1967, j’avais noté l’importance de ce genre, qui ne cessait de faire des émules. Du coup, je fis quelques dessins pour fanzines (Nyarlathotep, puis Galaxy et Fiction aux éditions Opta, de vraies revues avec auteurs et rares images).

 

 

Et surtout, grâce à ces fans, je découvrais Ray Bradbury, A.E.Van Vogt, Robert Sheckley, Kurt Vonnegut, Norman Spinrad, etc... Jusqu’à Philip K Dick. Humour, culot, absurde… On était loin des fusées des petits polars d’anticipation. Un vaste champ de pensée s’ouvrait à nous.

Bien sur les américains en avaient fait une littérature de gare et de fanzines, avec des images fortes et des ribambelles de films série Z.

Seule, Planète Interdite de Fred Mac Leod en 1956, inspiré de La tempête de Shakespeare, avait fait le tour du monde avec Robby le robot, et une planète idéale, avec fleurs et pin-ups en mini-jupe.

La science fiction fut enfin reconnue comme un grand genre, (avec le fantastique), et ses lettres de noblesse venaient d’une ribambelle d’auteurs excellents et originaux, qui parlaient du réel illimité du futur…

En quelques années, de Métal Hurlant à Star Wars (inspiré de la BD française Valérian dans Pilote), la Science-Fiction devint planétaire. 

 

Les éditeurs redécouvraient les auteurs américains et anglais avec délice. 

Paris était une place forte avec rencontres et conventions, et il y avait des tonnes de collectors du passé à redécouvrir : des cycles entiers à publier comme Tolkien ou Pellucidar d’Edgar Rice Burroughs*, car la SF avait  acquis le droit de flirter avec le fantastique, l’histoire , les civilisations oubliées, les mondes perdus . 

On peut dire qu’après les pionniers des années 60, les années 70 furent en France un âge d’or très vivant de la Science-Fiction. Il y avait déjà eu Barbarella de Jean Claude Forest, ou Orion de Robert Gigi, puis vinrent des dessinateurs comme Philippe Druillet puis Moebius, et tous leurs  fans, avec qui l’envie d’évasion et de rêve était à son paroxysme et les limites du genre élargies.

Même la musique fut touchée, de Magma au rock allemand, en passant par les envolées du rock progressif anglais. 

Message reçu par l’industrie du spectacle et sa grosse cavalerie. Aujourd’hui nous avons tous une galaxie personnelle dans la tête. 

* Pellucidar fut notamment publié par « Temps Futurs » donc Stan Barets. 

 

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires
Livres
Pop Philosophie
Vendredi 18 août 2017
Super héros et concepts
#_!!@?\
La radio fantôme russe qui émet toute seule depuis 1982
Vendredi 18 août 2017
Personne ne sait à qui elle appartient.
Musique
Après Charlottesville, Spotify lance la chasse aux ‘hate bands’
Vendredi 18 août 2017
En supprimant les groupes racistes de sa plateforme.
Musique
Kaytranada remixe le dernier Gorillaz, “Strobelite”
Vendredi 18 août 2017
Pour toujours plus de groove.
Société
Au Liban, une grande victoire pour les droits des femmes
Jeudi 17 août 2017
La fin d'une loi archaïque et l'affirmation d'un mouvement féministe.
Livres
Mémoires de tatoués
Jeudi 17 août 2017
L'histoire des tatouages de la fin du 19ème au début du 20ème siècle.
Livres
Pop Philosophie
Vendredi 18 août 2017
Super héros et concepts
Livres
Mémoires de tatoués
Jeudi 17 août 2017
L'histoire des tatouages de la fin du 19ème au début du 20ème siècle.
Livres
Eric Maneval, Retour à la nuit
Mardi 08 août 2017
Et si le tueur recherché par la police et les médias vous avait sauvé la vie dans votre enfance ?
3
Livres
Richard Price, The Whites
Mardi 08 août 2017
The Whites signe le retour au sommet d’un maître du roman noir américain
3
Livres
Robert McLiam Wilson, Eureka Street
Mardi 08 août 2017
Encensé, enchanté, honoré : un livre à ne pas rater
3
Livres
Jane Austen, Orgueil et préjugés
Vendredi 28 juillet 2017
Austen ? « La plus grande femme écrivain que nous ayons.» – Virginia Woolf
8
Livres
Irving Finkel, Au paradis des manuscrits refusés
Vendredi 28 juillet 2017
Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la vie dans la Bibliothèque des Refusés n’est pas de tout repos…