ON AIR
Et j'y vais
Arts

La Route du Sirque 2017 @ Nexon

Le Nouveau Cirque a sa Mecque dans le Huit Sept et en Aout, c'est La Fète ! @ Dans le Parc du Chateau et dans Tout Nexon !

La Route du Sirque 2017@ Nexon.

Oui, j'ai bien écrit le Sirque... avec un S. Parcequ'à Nexon, charmant village au sud de Limoges, ils n'en font qu'à leur tête, souvent en l'air et à l'envers....

Non, ce n'est pas un village de fous, enfin, pas exactement... Leur dada à eux, c'est le Cirque avec un grand C, une passion à laquelle il s'adonnent toute l'année depuis plus de trente ans tant et si bien que depuis 2011 Nexon est officiellement un Pôle National du Cirque. 


On y bosse, on y invente et on renouvelle, on forme et on transmet et puis au mois d'Aout, on se lance dans une vingtaine de jours de fête (du 7 au 26) qui mélangent allègrement ateliers jeune public, masterclass, avant premières et créations ainsi que quelques expérimentations collectives plutôt décoiffantes...

Le centre névralgique, c'est bien sur, le parc du Chateau qui héberge les chapiteaux ainsi que la fameuse guinguette l'Étoile Rouge, lieu de vie au mille babys mais aussi le village lui même qui sera recouvert d'affiches customisées à la main par ses habitants pour l'occasion entre deux passages du barbecue ambulant.

Au milieu des apprenants et des visiteurs, glissent, incognito, les virtuoses et les poètes, ceux qui tout à l'heure donneront vie aux rèves sur la piste : les jongleuses chorégraphes conteuses du Poil de la Bète, le grand Jani Nuutinen du Circo Aereo, les gamelles à vélo qui vole de la Compagnie Quotidienne, Jérôme Thomas et Hip 127 qui convoque sur scène  sept jongleurs et une chanteuse lyrique sur une musique composée par l'orchestre de  l'Opéra de Limoges, une virée dans l'Ouest Loin en mode trappeur aux cotés d'Olivier Debelhoir ou un mikado géant avec des caillous en vraie pierre sur fond d'électro signé du Lonely Circus pour n'en citer que quelques exemples.

Mais que serait le cirque sans musique ? En guise de fanfare et de flons flons, il y aura du bon : Cosmic Neman des Zombie Zombie donnera de sa personne aux côtés du fantasque Hallory Goerger et de l'historique Martin Palisse dans "Il est trop tôt pour un titre" tandis que du coté des concerts "classiques" on appréciera les épatants Aquaserge, les psychés Yéti Lane , le krautrock béton de Vox Low ou celui métissé afrobeat de l'Objet...

Voilà qui fait rêver, j'en conviens et pour en savoir plus, je ne saurais trop vous conseiller de vous jeter sur le Programme complet de cette Route du Sirque 2017, élégament raturé à la main de poilants commentaires et consignes absurdes.

GROSSE EXCLU ! Envie de suivre l'aventure pas à pas ? Voici les carnets de bord du Clown du rocher, la calenture N°227 de l’hypogée pour acteur dévoré par son clown et jongleur mangé par ses balles de Jean Lambert-wild, Martin Palisse & Catherine Lefeuvre. Une création du Festival dont vous pourrez suivre le cheminement poétique au fur et à mesure :

 

 

CARNET DE BORD n°1

Les origines de l’origine

Pourquoi étions-nous réunis en ce lundi 12 juin 2017 dans ce magnifique parc du Pôle Cirque de Nexon, cœur battant de la création circassienne, niché dans la campagne verdoyante limousine ? Le printemps court vers sa fin et il fait chaud, très chaud, une chaleur caniculaire que la proximité de l’étendue d’eau autour de laquelle nous nous sommes installés ne permet pas d’atténuer.

Ce qui nous réunit aujourd’hui et pour quelques jours, c’est le Clown du rocher et ses multiples origines, qui va prendre vie dans ce parc, au cours du Festival la Route du Sirque 2017 les vendredi 25 et samedi 26 août 2017.

Artiste bousier, poète en action

Jean Lambert-wild est un poète dont la langue est faite du bois des essences exotiques qui bordent les chemins flamboyants de son enfance, à l’Ile de la Réunion. « Le clown est le poète en action » dit Henri Miller : de l’écriture comme action d’un corps au corps actionné par la langue, c’est bien de cela dont il s’agit avec ce Clown parleur qui forme le dessin de cette aventure, en trois temps, en trois textes :

D’abord il y a eu le Clown des marais, premier volet écrit et joué à Singapour avec son complice Marc Goldberg, qui nous plonge dans les marécages réunionnais de son enfance, étendues fangeuses et inhospitalières, mais aussi marais aussi voluptueux qu’un bain de bébé. Sa langue s’est formée là, elle dégorge des milles effluves de ses recoins humides.

Puis il y aura le Clown du ruisseau. Des marais, s’échappent des filets d’eau, qui font ruisseaux, qui font chemin et qui feront les entrées clownesques qui délieront l’action poétique derrière la langue. Ce texte, ce jeu, est à venir. Il doit arriver vite car l’action clownesque n’attend pas, n’attend personne, ne veut pas attendre. Rendez-vous est donné la saison prochaine à Limoges et de nouveau à Singapour pour cela.

Puis une troisième voie est envisagée, avec le Clown du rocher. Une autre voix aussi, pour dire à nouveau les origines et les chemins de ce poète en action pris dans le bestiaire imaginaire d’un Sisyphe coprophile. Là se mêlent et dialoguent Albert Camus, Jean-Henri Fabre, le scarabée royal rouleur de bouse et bien d’autres poètes et philosophes mandibulaires, pour raconter la fable de cet artiste-bousier, clown blanc dévalant les pentes des cirques réunionnais puis roulant sa boule au milieu d’une piste de cirque.

La crème de marron

Un autre point d’origine du Clown du rocher est la rencontre entre deux artistes qui se respectent et s’estiment : Jean lambert-wild et Martin Palisse, tous deux artistes, dirigeant deux lieux de création, sur le territoire limousin : le Théâtre de l’Union – Centre Dramatique national et le Sirque – Pôle National des Arts du Cirque basé à Nexon.

Leurs points communs : deux corps, à la même résonnance, rapides, fins, incisifs, toujours en mouvement. Deux regards aussi, droits et alertes, avec la même recherche de perspective. Deux corps qui aiment la crème de marron, en tube ou en pot, partout et tout le temps. Deux corps furieusement vivants, prêts à dompter la langue qu’elle soit corporelle ou écrite, pourvue qu’elle crée la fureur, la beauté, les larmes, le rire, l’ambiguïté, la suspension du temps, la poésie.

Jean Lambert-wild et Martin Palisse ont donc décidé de travailler ensemble pour donner un geste artistique court et intense, sans contrainte ni enjeu majeur de production, une rencontre sur le terrain de l’art, pour voir ce qu’il adviendra de la conjugaison de leurs deux corps, de ces deux artistes-bousiers : l’un, jongleur-poète à l’action aérienne, l’autre clown blanc-poète à l’action tonitruante. 

 

 

CARNET DE BORD n°2

Premier jour de répétitions : débroussailler

 

Dans la chaleur estivale, alors que Jean-Luc Therminarias et Nourel Boucherk installent la console et les enceintes au bord de l’étang, nous entreprenons les premières lectures du texte avec Laure Wolf, assis sur un banc fixé à terre, le texte posé sur une table bringuebalante reposant sur deux tréteaux métalliques coincés par quelques mottes de terre déclives. Pour défricher cette prose lyrique et complexe, il faut alléger le dire de ce texte, le décomposer aussi pour en extraire la structure interne qui nous donnera une direction, une perspective. La lecture démarre et des images viennent rapidement, des actions possibles surgissent aussitôt, Jean Lambert-wild commence ainsi le dessin imaginaire de sa mise en jeu. 

Au même moment, un autre défrichage commence et un bourdonnement assourdissant s’installe. Deux jardiniers arrivent avec casques, salopettes et machines et lancent à quelques dizaines de mètres leur vrombissants moteurs. Ils balancent leurs débroussailleuses devant eux, de gauche et de droite, créant un son lancinant et puissant. Laure parle plus fort, tente de transpercer le brouhaha en projetant le texte à travers ce mur de sons. On s’attendait au calme bucolique de la forêt et nous voilà aux prises avec le vacarme des machines. Minutes après minutes, Laure lutte de plus en plus pour faire entendre le texte. Elle tente d’accorder les phrases, les mots au tourniquet des hélices tandis que Jean semble faire totalement abstraction de ce débroussaillement intempestif. Il continue de faire voyager son clown au gré de la lecture du texte qui lui parvient malgré tout, et trouve avec enthousiasme les rythmes et les scansions qui font surgir les gestes et les déplacements de son clown. La pétarade des machines non seulement ne le déconcentre pas mais agit même sur lui comme un dôme invisible qui intensifie sa concentration. Lorsque tout s’arrête, l’espace paraît tout à coup plein d’un vide salvateur que les bruits de la nature s’empressent de reconquérir : petite brise, pépiements d’oiseaux, croassements des grenouilles… Le travail terminé, nos deux jardiniers s’éclipsent après nous avoir salué aimablement non sans une petite once de gêne. Nous reprenons alors le texte encore et encore, il trouve une nouvelle résonnance dans cette acoustique douce et verdoyante. Tout s’allège, tout est écho et musique dans ce nouvel espace libéré.

 

 

CARNET DE BORD n°3 (lundi 14 août)

 

CARNET DE BORD n°4 (lundi 21 août)

 

Gagnez vos places, en passant sur la page FB Nova Aime !

Copyrights photo : Tristan Jeanne-Valés

@ Nexon (87) du 7 au 26 Aout - toutes les infos ICI.

 

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires
Gonzo
20 ans du Reggae Sun Ska...
Vendredi 18 août 2017
20 ans de bonnes vibes, 3 jours de bonheur et vivement l'année prochaine.......
Musique
MEG Festival 2017 @ Montréal
Mercredi 16 août 2017
Ta playlist de demain, devant toi, du 31 août au 3 septembre 2017
7
Musique
My Life festival @ Sète
Lundi 14 août 2017
Deux grosses soirées clubbing au Théâtre de la Mer les 25 & 26 aout 2017
20
Musique
Rock en Seine 2017 @ Paris
Lundi 14 août 2017
C'est un roc, ça tombe à pic, c'est la 15ème édition du 25 au 27 août 2017 au Domaine National de Saint-Cloud
Livres
Eric Maneval, Retour à la nuit
Mardi 08 août 2017
Et si le tueur recherché par la police et les médias vous avait sauvé la vie dans votre enfance ?
3
Livres
Richard Price, The Whites
Mardi 08 août 2017
The Whites signe le retour au sommet d’un maître du roman noir américain
3
Livres
Robert McLiam Wilson, Eureka Street
Mardi 08 août 2017
Encensé, enchanté, honoré : un livre à ne pas rater
Musique
MEG Festival 2017 @ Montréal
Mercredi 16 août 2017
Ta playlist de demain, devant toi, du 31 août au 3 septembre 2017
7
Musique
My Life festival @ Sète
Lundi 14 août 2017
Deux grosses soirées clubbing au Théâtre de la Mer les 25 & 26 aout 2017
20
Musique
Rock en Seine 2017 @ Paris
Lundi 14 août 2017
C'est un roc, ça tombe à pic, c'est la 15ème édition du 25 au 27 août 2017 au Domaine National de Saint-Cloud
2
Musique
Les Nuits d’O @ Montpellier
Mardi 08 août 2017
Musique, étoiles et cinéma : un succès fou ! Au Domaine d’O les 24, 25, 26, 31 août, 1er et 2 septembre 2017
2
Arts
Exposition Summer Of Love @ Paris
Lundi 07 août 2017
Prolongation jusqu'au 19 août de l'expo-vente habitée par l'héritage d'une décennie de psychédélisme
1
Musique
Belle-île On Air #10 @ Belle-Île-en-Mer
Lundi 07 août 2017
Dixième édition du festival dans l'Atlantique les 11 et 12 août.
2
Arts
Exposition Summer Of Love @ Paris
Lundi 07 août 2017
Prolongation jusqu'au 19 août de l'expo-vente habitée par l'héritage d'une décennie de psychédélisme
Arts
"Prendre le risque de venir à Avignon, c’est une folie"
Jeudi 03 août 2017
Entretien avec le vice-président du OFF, Nikson Pitaqaj.
Arts
Une série photo fascinante depuis Google Street View
Jeudi 03 août 2017
L'art de la capture d'écran, par Jacqui Kenny.
9
Arts
Bread & Butter by Zalando @ Berlin
Vendredi 28 juillet 2017
Expositions, divertissements et conférences au Bread & Butter by Zalando, du 1er au 3 septembre,
Arts
Bread & Butter by Zalando @ Berlin
Vendredi 28 juillet 2017
Expositions, divertissements et conférences au Bread & Butter by Zalando, du 1er au 3 septembre.
Arts
Satiriques, gores & très drôles : les images de Joan Cornellà exposées to
Jeudi 20 juillet 2017
Images cartoonesques pour public averti.