ON AIR
En + grand
Cinéma

Le court-métrage, un shot de réalité

De retour de Clermont-Ferrand, petit point sur ce Festival du court-métrage.

Le court-métrage, l'art de montrer la réalité

Ca y est Clermont Ferrand, et son Festival International du Court Métrage c’est fini. Après une semaine intense de projections et de discussion, il a été l’heure de remettre des statuettes à certains films, à certains réalisateurs, à certains acteurs. Comme je vous l’avais annoncé en esquissant des pronostics ce vendredi, je me suis parfaitement trompée. 

Mais la question est ailleurs, et en découvrant ce palmarès on prend conscience que ce qui triomphe aujourd'hui, et dont on a sans doute besoin, c'est l'art de montrer la réalité telle que l'on refuse de la voir au quotidien. Car cette année, le court s'est fait critique mordante et viscérale des dérives de l'humanité. Evidemment, le réalisme n'a pas chassé la poésie qui s'est aussi fait une place dans cette sélection. Mais les personnages, les histoires, les films qui ont été primés nous racontent à leur manière la solitude, la violence, la pression, l'exclusion. Que l'on dépasse, que l'on surmonte avec une force élégante, avec humour, ou que l'on craint parfois de voir nous submerger. 

Cette année encore, Clermont-Ferrand nous ouvre donc les yeux. Sur les jeunes réalisateurs, sur la création mondiale et sur des acteurs qui transpercent les toiles. 

Pour ce qui est du palmarès, il est varié, coloré et à l'image d'une compétition très disputée. 

Côté national, c’est la jeune actrice de Chasse Royale qui a remporté le prix d’interprétation. Chasse Royale nous plonge dans un lycée de Valenciennes, où deux jeunes femmes viennent faire un casting sauvage. Elles tombent sur Angélique, plus rebelle que tout ce qu’on a croisé dans le cinéma réaliste de ces dernières années, et sur son petit frère Eddhy. 

On réalise la violence d’un milieu social, d’un environnement familial; et la jeune actrice, qui rappelle une Sarah Forestier en encore plus fâchée, crève effectivement l’écran Pour le masculin, c’est l’acteur de Féfé Limbé, Pierre Valcy, qui a remporté le prix d’interprétation, alors que le film a aussi été prix spécial du jury. Car les chagrins d'amour peuvent attendre, ce film raconte celui de Féfé, 65 ans.

Ces films ne sont malheureusement pas visibles en ligne, contrairement aux Misérables, primé par Canal + qui est visible pendant quelques heures encore sur le site de Télérama. Et plus que jamais c’est un film qu’il faut voir. Il a été réalisé par Ladj Ly, du collectif Kourtrajmé et il nous immerge à Montfermeil.

On suit le premier jour d’un type de la BAC, sa voiture qui patrouille, ses collègues qui contrôlent, qui ne résistent pas à la pression, qui au nom de ‘l’esprit BAC’ se permettent toutes les magouilles, toutes les violences, et toutes les humiliations.

Plus que jamais actuel, avec le viol et l'agression de Théo, ce court métrage nous coupe un peu la respiration parce qu’il rappelle que chaque jour une certaine violence reste impunie, et que la justice ne règne pas partout. C’est aussi brutal que ça, et ce court-métrage remet les idées en place - et le réalisateur primé n'a pas hésité à prendre la parole sur scène pour demander que justice soit faite. 

Primé par Télérama, Herculanum d'Arthur Cahn est aussi visible en ligne. Un rendez-vous éphémère mais d'une grande intensité entre deux amants passagers. C'est une des douces surprises du festival, que l'on peut visionner pendant quelques jours encore.   

Parmi les autres films primés, Le Film de L’Eté d’Emmanuel Marre, grand prix du Jury - une sorte de road-movie qui réunit trois personnages; un père, un fils et un ami un peu submergé par la vie, mais ô combien attachant. C’est tout simple, l’esthétique est estivale, mais l’on a envie de suivre ce trio improbable et plein de sagesse au delà du simple court métrage.  

 

Bravo aussi aux très bons Panthéon Discount, à La République des Enchanteurs (pendant poétique des Misérables), à Garden Party, à L'Enfance d'un Chef et à tous les autres films qui ont éclairés cette intense semaine de cinéma. 

Voilà pour la compétition nationale ! Pour ce qui est de l'International, c'est encore une fois un film très réaliste qui a triomphé. Dekalb Elementary - une histoire qui nous plonge dans les ténèbres avant de nous insuffler assez de lumière pour reprendre confiance en la vie (pour plagier avec maladresse les mots du jury).

Et en laboratoire, Green Screen Gringo a remporté le Grand Prix. 

 

Une partie de ce palmarès est à retrouver ce dimanche au Forum des Images. Vous pouvez également retrouver certains courts sélectionnés sur le site d'ARTE et sur France 2 ! 

Retrouvez ici les podcasts de nos émissions : 

 

Le Grand Mix spécial festival du Court Métrage - jour 1

 

Le Grand Mix spécial festival du Court Métrage - jour 2

 

Et à l'année prochaine ! Et bravo à Marie et Armel pour cette cérémonie menée d'une main de maîtres. 

 

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires

1 commentaires

!!! Grand Maître en travaux occultes formé, grand voyant , grand sorcier para-psychologue-voyant , Diplômé en Sciences occultes ,Praticien de la haute magie , Grand prête Vaudou avec action dans l’immédiat : Problèmes de couples , retour affectif. J'aimerais porter secours à toutes personnes qui désires trouver satisfaction dans n'importe quel domaine ceci n'est pas du bleffe. Qui vous à dire que vous ne pourrai pas évoluer et que vous êtes as à bout ??? C'est du bleffe tous vos problème seront résolue je vous assure. Que vous soyez pauvre ou riche et vous désirez changer de vie , ou vous souffre d'une maladies incurable ( cancer de sang , de poumon , de cœur , de seins ou autres, vous désirez êtres mieux payer dans votre service, vous voulez prospérer, vous voulez avoir de l'argent en quantité considérable, je peux vous aider sans souci car j'ai plusieurs recettes.Ceci grâce à ma connaissance dans la médecine traditionnelle. En premier lieu je suis un grand herboriste de niveau supérieur je dis ça parce que plusieurs expériences me l'on démontrés. J'ai aussi une grande connaissance dans la sorcellerie et la magie je suis un guérisseur. Je peux vous guérir de plusieurs maux comme suit: A trouver un meilleur emploie, A quitter la pauvreté pour toujours et à jamais, je suis un féticheur très connu dans le monde et je souhaite vivement aider tous ceux qui ont de grave difficultés dans leur ménage et en particulier dans leur vie. Je ne veux pas de plaisanterie car cela pourrais être perçu comme un manque de respect à mon égard. Que vous soyez dans n'importe qu'elle coin du monde , je peux descendre à votre domicile si votre problème demande beaucoup de tacts. Et dans le cas contraire vous pouvez nous indiquer votre maison et nous allons venir sans aucun problème. contactez moi

E-mail : maitre.odouiran@gmail.com

tel whatsapp: +229 64 61 30 47

https://mediumvoyantodouiran.jimdo.com/

!!! Grand Maître en travaux occultes formé, grand voyant , grand sorcier para-psychologue-voyant , Diplômé en Sciences occultes ,Praticien de la haute magie , Grand prête Vaudou avec action dans l’immédiat : Problèmes de couples , retour affectif... Lire la suite

Arts
Il n'y pas d'âge pour danser
Mardi 02 février 2016
"Keep Dancing" - un bijou de court-métrage.
Société
Fuck 2015
Vendredi 29 janvier 2016
2015 et 2016 se croisent dans une voiture.
4
Cinéma
Clermont-Ferrand, où le court métrage est roi
Mardi 26 janvier 2016
Tout sur le 38ème Festival International de Court Métrage.
Cinéma
Le Jour le Plus Court
Vendredi 18 décembre 2015
Le Court-Métrage est à la fête les 18, 19 et 20 décembre prochains.
5
Cinéma
Festival « Le Jour le Plus Court » @ Paris
Mardi 15 décembre 2015
Festival dédié au court-métrage du 18 au 20 décembre partout en France.
Cinéma
Brest, cap sur le Court
Lundi 14 décembre 2015
Au Festival de Brest, on sait célébrer le format court !
Société
"Avant que de tout perdre" - rencontre avec son réalisateur
Mercredi 25 novembre 2015
A l'occasion de la Journée Internationale de Lutte contre les Violences Faites aux Femmes, découvrez ce court-métrage.
Société
Le festival Evasion vu de l'intérieur
Mercredi 28 juin 2017
Le festival qui porte bien son nom.
1
Arts
La beauté glauque d’enseignes néon
Mardi 27 juin 2017
Symbole d’angoisse lumineux.
Cinéma
Lino Brocka, l’indomptable
Mardi 27 juin 2017
Manille, les bidonvilles, les Philippines.
Arts
« 90% des pièces majeures d’art africain sont hors d’Afrique »
Lundi 26 juin 2017
Dans Néo Géo ce dimanche, on parlait restitution d’oeuvres d’art.
Musique
Nova au festival Marsatac @ Marseille
Samedi 24 juin 2017
C'était les 23 et 24 juin, au Parc Chanot.
Musique
Un ticket avec... Kumisolo
Jeudi 22 juin 2017
La plus parisienne des chanteuses japonaises se raconte le long de la ligne 8 du métro parisien
Musique
Sónar festival 2017 @ Barcelone
Mardi 20 juin 2017
Sophie Marchand et Jean Morel s'y sont rendus pour Nova.
Cinéma
Avant-Premières #2 @ Paris
Mercredi 28 juin 2017
Des films jamais vus ou presque du 05 au 11 juillet dans les salles du CIP
Cinéma
Lino Brocka, l’indomptable
Mardi 27 juin 2017
Manille, les bidonvilles, les Philippines.
4
Cinéma
Festival du film de fesses 2017 @ Paris
Lundi 26 juin 2017
Comme s'il ne faisait pas assez chaud, au Reflet Médicis et à la Filmothèque du 29 juin au 02 juillet
Cinéma
Lune Noire : Phase IV @ Bordeaux.
Mercredi 14 juin 2017
Petite fourmi, tu n'est plus mon amie... @ Utopia, dimanche 25 juin.
Cinéma
Frost, de Sharunas Bartas
Vendredi 09 juin 2017
Dernier jour de la Reprise de la quinzaine des rélisateurs, dimanche 11 juin au Forum des Images
Cinéma
Free Fire, de Ben Wheatley
Vendredi 09 juin 2017
Un huis-clos explosif avec Scorsese à la production ! en salles mercredi 14 juin
Cinéma
Le dancefloor du film « Saturday Night Fever » aux enchères
Mercredi 07 juin 2017
Car oui, on en fait plus des comme ça.