ON AIR
En + grand
Cinéma

4 films de robots des 50's à revoir

Cocktails de robots.

Cocktails de robots

Avec ce coffret de 4 films des années 50, Artus Films continue sa collection de raretés. Des copies retrouvées de films de science-fiction, des images étranges, allant du style polar en noir et blanc, avec débarquement de monstres mécaniques. Ou carrément des explosions de couleurs pop pour des visions futuristes invraisemblables.

Dans tous les cas, une obsession américaine : la paranoïa ! Le futur est jonché de dangereux robots, cyborgs, mutants et autres créatures incontrôlables.

De l’apprenti sorcier au savant fou, des dérives scientifiques aux envahisseurs, la police et l’armée finissent souvent par intervenir. Seule la force rétablit l’ordre. Une nation qui, en tout cas après guerre, formatait les cerveaux dans le sens de la méfiance, de l’inquiétude à tous les niveaux.

Le robot  et ses dérivés sont le nœud de cette société, en plein développement militaire et scientifique, qui joue à se faire peur, avec l’imaginaire tordu de ce qui pourrait arriver de pire.

À ces films d’époque, plus ou moins réussis, vient s’ajouter un « advertising » délirant avec titres, affiches et photos ultra exagérées, mais aussi un marketing (car ces deux méthodes sont très anglo-saxonnes) de vente à la limite du bluff (un livret historique, des affichettes et cartes postales sont dans ce coffret…)

Comme les fusées, l’espace et les martiens, les LABOS et ROBOTS sont l’autre versant mégalomaniaque et schizophrène de la société américaine de cette époque post atomique traumatisée. Les japonais imaginèrent Godzilla, le dinosaure, et les américains Robby le  célèbre robot à tout faire de « Planète Interdite »…

Le robot, un Dieu de métal, parfait pour le cinéma, puis un mélange avec l’humain qui donnait plus de possibilités aux scénarii, avec les cyborgs, mutants et autres avatars technico humains, dotés de psychologie et de complexes, devinrent le caviar des films à suspens, jusqu’à Terminator…

Avec les robots à l’écran naissait toute une mythologie, un éden galactique lisse et parfait, dans lequel l’homme pouvait jouer les trouble-fêtes trop sensibles, tout en livrant le combat de David et Goliath.

Quatre films donc :

- « Tobor le grand » (1954) - Le premier robot télécommandé par télépathie par un enfant contre les brigands ! Un feuilleton naïf en noir et blanc.

 

 

- « Objectif terre » - Des robots cubistes attaquent un Chicago désert : un genre fantomatique et  une sorte de polar expressionniste !

 

- « Creaton of the Humanoids » (1979) - Le plus intéressant des quatre, avec des cyborgs verts, vêtus à la mode disco et des humains en bleu avec des casquettes de la guerre de Sécession ! Le tout avec des paillettes, des couleurs fluos, des pin-up et des drapés. Anticipation design !

 

- « Cyborg 2087 » (1966) - Un envoyé mi homme mi robot vient changer notre monde : une ville suprématiste et un playboy robot dans le middle west ! Avec ceinture et botte argentées, foulard et tempes grisonnantes. Étrange.

 

 

Coffret « La Guerre des Robots » avec 4 films réédités par Artus film, 2 en couleurs et 2 noirs et blancs. VOST + Livret historique illustré couleur avec affiches + 4 affichettes d’époque en carte postale. Visuels : (c) DR

 

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires
#_!!@?\
Plongez-vous dans la Grande Guerre martienne de 1913-1917
Vendredi 03 février 2017
Quand histoire et science fiction se rencontrent...
Société
Comment la science-fiction a pris sa revanche sur le monde
Jeudi 26 janvier 2017
Ou comment les geeks sont devenus des prophètes.
Cinéma
Le coffret de l'espace : hallucinations américaines ?
Mercredi 18 janvier 2017
Le plus grand réservoir à fantasmes ?
Cinéma
Kinorev : Naguère les Étoiles (remasteriZed) @ Agen.
Mercredi 26 octobre 2016
Un vrai faux film de SF de série Z tourné en direct sous vos yeux... @ Espace d'Albret, Nérac, jeudi 10 novembre.
27
Cinéma
Avant Première : Jodorowsky's Dune @ Bordeaux.
Mercredi 16 mars 2016
Le docu sur le film qu'on attendra toujours... en salle ce mercredi 16 mars.
Société
Love My Robot @ Bordeaux
Vendredi 18 septembre 2015
Pas ce soir, j'ai un bug... @ Cap Sciences, mercredi 30 septembre
Cinéma
Le futur vu par le cinéma
Mercredi 09 septembre 2015
Blade Runner, Le 5e élément, Minority report, le futur vu par les cinéastes
Société
L'Afrique recherche activement ses nouveaux Snowden
Vendredi 24 mars 2017
Dakar est la nouvelle capitale des lanceurs d'alerte.
Société
Il y a urgence climatique et tout le monde s’en fout
Jeudi 23 mars 2017
Mais pas d'inquiétude, Jacques Cheminade est là pour nous sauver.
3
Société
C'est quoi le problème de Youtube avec l'homosexualité ?
Mercredi 22 mars 2017
Cachez-donc ce coming out que Youtube ne saurait voir.
Cinéma
« Fantastic Birthday » : s'éveiller pour devenir adulte
Mercredi 22 mars 2017
Avec Rosemary Myers, entretien autour de l'une des comédies du Printemps.
Cinéma
Connaître Barbet Schroeder
Mercredi 22 mars 2017
Une rétrospective s'y attache au Centre Pompidou.
Livres
Bossa nova, une aventure
Mardi 21 mars 2017
Pour Bosseurs Noveurs Fanatiques !
Société
La petite révolution des bars queer et lesbiens parisiens
Jeudi 16 mars 2017
Vous n'en connaissez aucun ? C'est normal.
1
Cinéma
Massilia Sound System : le film @ Montpellier
Vendredi 24 mars 2017
Avant-première en présence de Christian Philibert le lundi 27 mars.
Cinéma
Festival Musical Ecran #3 @ Bordeaux.
Mercredi 22 mars 2017
Du bon pour tes Nyeux, du bon pour tes Noreilles @ Utopia & Divers Lieux du 3 au 9 avril
Cinéma
« Fantastic Birthday » : s'éveiller pour devenir adulte
Mercredi 22 mars 2017
Avec Rosemary Myers, entretien autour de l'une des comédies du Printemps.
Cinéma
Connaître Barbet Schroeder
Mercredi 22 mars 2017
Une rétrospective s'y attache au Centre Pompidou.
Cinéma
La guerre vue par Rossellini
Mercredi 22 mars 2017
Actualités propres ?
Cinéma
Garance Marillier : intense et précise, la révélation du film "Grave"
Jeudi 16 mars 2017
Présentation de la jeune artiste, adoubée à Cannes.