ON AIR
En + grand
Société

Où se réfugier pour déconnecter ?

#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?

Où se réfugier pour déconnecter ?

La vie moderne est pleine de sollicitation. Partout où l’on capte, on peut recevoir ses textos, ses emails, jeter un oeil à facebook, se brancher aux informations. Et il est de plus en plus difficile de trouver des refuges à l’hyperconnexion.

 

Pourtant, il existe encore partout sur cette terre des havres de paix.

D’abord, sachez que de plus en plus de bars et de restaurants déconnectés fleurissent à travers le monde. Et ils proposent non seulement d’abandonner son téléphone à l’entrée, mais offrent même des réductions pour les plus déconnectés. L’idée est de se souvenir qu’un bar est surtout un lieu où l’on discute avec ses amis, où l’on fait connaissance avec des inconnus, où l’on se change les idées - bref qu’on est là pour se divertir, et non pas pour rester scotché à son téléphone.

Pour aller plus loin encore et si l’idée de vous couper du monde le temps d’un weekend vous plaît, il y a de plus en plus d’hôtels qui proposent des cures de jeûne 3.0. Au programme : 3 jours loin de tout smartphone, pour prendre soin de soi en délaissant un peu sa vie virtuelle. On en revient reposé et détendu, paraît-il.

Encore plus fou : il existe des séjours spécialement conçus pour ceux qui rêvent de détox digitale intégrale. Prenez par exemple Into The Tribe qui propose des voyages déconnectés. Partant du constat selon lequel les interactions réelles se font de plus en plus rares, ces séjours loin de tout mais proches de l’essentiel organisent des activités sportives, artistiques ou humaines qui permettent de faire le vide, sans toucher à son téléphone du séjour. 

 

Et puis partout à travers le pays poussent aussi des cabanes dans les bois qui font office de refuge contre la modernité envahissante. Là bas, on ne capte pas et l’on se retrouve face à soi-même. Plutôt que de passer 10 heures face à son écran, ces espaces de liberté nous redonnent le temps que l’on a tendance à perdre tous les jours. Mais si tout cela vous semble bien compliqué, sachez qu’internet recelle d’applications et autres plug in conçus pour que vous trouviez chez vous et sur votre smartphone la solution à votre hyperconnectivité, et qui vous apprennent à couper le cordon avec ces objets connectés.

Alors cabane, restaurant ou simple appli, il y a forcément quelque part quelque chose qui vous fera du bien.

Retrouvez ici toutes nos chroniques Unplug, pour Ray-Ban.  

 

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires
Société
Théo Gosselin, un photographe reconnecté
Mardi 20 septembre 2016
#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?
Société
Nos conseils pour déconnecter
Lundi 19 septembre 2016
#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?
Société
Quand les objets nous aident à déconnecter
Lundi 12 septembre 2016
#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?
Société
Les maux modernes
Lundi 12 septembre 2016
#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?
Musique
Mais alors, qui était William Onyeabor ?
Mercredi 18 janvier 2017
L'histoire d'un pionnier qui ne voulait pas l'être.
Musique
La pionnière des chanteuses folk refait surface
Lundi 16 janvier 2017
Bob Dylan n'a qu'a bien se tenir.
Livres
Arno Breker, ou l’art sur-généré
Vendredi 13 janvier 2017
Comment l’art est devenu politique
Société
Une fausses femmes et de vrais hommes
Lundi 09 janvier 2017
La revue de presse de Marie Misset du 9 janvier
Livres
Transe arabe
Jeudi 05 janvier 2017
Extases illicites ?
Société
Le pauvre, le riche, le propre, le sale, le simple et le complexe.
Jeudi 05 janvier 2017
La revue de presse de Marie Misset du 5 janvier.
Société
A rebours de l'évolution, l'homme de plus en plus con.
Mercredi 04 janvier 2017
La revue de presse de Marie Misset du 4 janvier.
Société
Nos disques sont rayés, un festival pour les changer
Mardi 17 janvier 2017
Une série de conférences pour débloquer le pays.
Société
Pourquoi tant de sadisme envers les sims?
Mercredi 11 janvier 2017
Ce que l'on se permet dans le monde virtuel...
Société
L'univers hanté des hôpitaux psychiatriques désaffectés
Mardi 10 janvier 2017
Entrée photographique dans ces asiles de la mémoire.
1
Société
La dure conquête du jeu vidéo à Cuba
Mardi 10 janvier 2017
Soulagée par un nouveau-né virtuel, "Savior".
Société
Une fausses femmes et de vrais hommes
Lundi 09 janvier 2017
La revue de presse de Marie Misset du 9 janvier