ON AIR
Samedi 6 Février 2016
On est jeune et ambitieux.
En + grand
Gonzo

Nova à Minnéapolis à la découverte du street art responsable

Minnéapolis, Janvier 2014 - -21°C.

Hottea For Cold Winter, le street art responsable

 

Si je vous propose un plan « thé et tricot », j’imagine que vous allez arrêter de lire parce que d’avance ça ne sent pas le frais cette affaire. Je vous rassure vous pouvez rester, l’artiste que je suis allée rencontrer à Minnéapolis ne fait pas dans la naphtaline mais dans l’art et plus exactement le post-graffiti. Son nom c’est Hottea et sa particularité c’est le « Yarn-Bombing ». Autrement dit, il tague son nom avec du fil à tricoter.

La laine comme moyen d’expression, on connait. Une certaine Magda Sayeg rhabille le mobilier urbain à l’aide de gaines tricotées in situ depuis près de 10 ans.

De Houston sa ville natale à Austin son nouveau QG, Sayeg fédère autour d’elle toute une galaxie de tricot-graffeurs. Aujourd’hui ces yarn-bombers marquent les villes du monde de leur empreinte. Poteaux électriques, monuments, transports en communs ou encore bancs publics, ils revisitent les villes en couleurs et en tissage.

 

Pour en revenir à Hottea, son truc à lui c’est le lettrage plus que le crochet. Une passion qui lui vient de son passé de graffeur et sa formation en design graphique. Après des années à jouer aux gendarmes et au voleur, Eric Rieger qui n’est pas encore Hottea, range les bombes aérosols et les troquent pour des pelotes de laines.

Ca peut paraître un peu lâche mais après deux décharges de Tazer, des comparutions devant le juge et un petit passage par la case prison, je défie quiconque de continuer la lutte pour l’amour de l’art ! A l’époque, il n’a jamais entendu parlé de yarn-bombing et développe sa touch sur les grillages de Minneapolis. « Non-destructive-art » devient son nouveau crédo et effectivement, la police n’y trouve plus rien à redire. Vous me direz, un type avec des pelotes de laine de toutes les couleurs devant un grillage c’est beaucoup moins accrocheur comme promesse, en terme de vandalisme.

 

Mais comme si le démon de la transgression n’avait pas totalement quitté son corps, Hottea m’invite à tenter une toute nouvelle expérience : Yarn-bomber chez Home Depot et Menards. Deux magasins de bricolage ouvert 24h sur 24 (on est aux Etats unis ou pas ?) qui forcément ont des panneaux de grillage à vendre. A première vue, ça sent le roussi, je me vois déjà répondre à l’accusation de vandalisme devant un juge version Phillip Banks. Qu’à cela ne tienne, je ne reviendrais pas à Minnéapolis de si tôt et puis, ce soir là, les températures avoisinent les -30°C. Polar Vortex est parmi nous, je chauffe mes gants et ma chapka et « Roll Camera ! 

 

 
 Dans le même registre Galerie de Magda Sayeg 

 

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires
Arts
Un nouveau TCQVAR consacré aux street art.
Lundi 30 novembre 2015
Paris ne coule pas!
Arts
La nouvelle oeuvre de Blu
Jeudi 05 novembre 2015
Le street-artist a crée une superbe fresque de notre humanité.
3
Arts
"White Spirit" de Shoof @ Paris
Mercredi 28 octobre 2015
Représentation le 5 novembre au Théâtre Claude Lévi Strauss – Musée du Quai Branly.
Musique
Vibrations Urbaines # 18 ! @ Bordeaux.
Lundi 28 septembre 2015
Ride majeur @ Salle Bellegrave (et +), Pessac du vendredi 16 au dimanche 25 octobre.
Société
Brooklyn avant / après gentrification
Mardi 08 septembre 2015
Quand les Hipsters passent, le Streetart s'efface.
Société
Le Street Art adoucit les moeurs
Lundi 27 juillet 2015
209 maisons graffées pour un taux de criminalité zéro.
Arts
Les graffititaliens
Vendredi 03 juillet 2015
Le quotidien des précurseurs en noir et banc
Livres
Plein de femmes, un peu de porno et Riad Sattouf
Jeudi 04 février 2016
L’actu bd lue par David Blot en 7 albums.
Livres
Un Cinéma politiquement incorrect
Mercredi 03 février 2016
Le Brady : prolétaire et permanent.
11
Cinéma
LE TEMPS DES REVES : ANARCHY IN GERMANY.
Mardi 02 février 2016
La chronique mouvementée de cinq potes dans l’Allemagne apprenant à retrouver ses marques après la chute du Mur de Berlin, est aussi celle des désillusions de la premiere génération techno. Flash-back avec son réalisateur, Andreas Dresen.
Livres
Docteur Moebius et Mister Gir
Mardi 26 janvier 2016
Jean Giraud aka Moebius en plus de 200 pages d’entretien au long cours.
46
Gonzo
Portland by Nova
Lundi 25 janvier 2016
La Nouvelle Internationale vous offre un voyage pour 2 dans la capitale du cool
Société
Le guide Nova de l'Ukraine
Vendredi 22 janvier 2016
Le meilleur de la Nouvelle Internationale à Kiev !
Livres
Modèles Américains
Jeudi 21 janvier 2016
Deux BDs très typées
46
Gonzo
Portland by Nova
Lundi 25 janvier 2016
La Nouvelle Internationale vous offre un voyage pour 2 dans la capitale du cool
1
Gonzo
C'était la course de désorientation du 12 décembre
Mercredi 13 janvier 2016
Retour sur les étapes du marathon nocturne offert à deux auditeurs de Radio Nova.
Gonzo
Svrf Pvnk Invitational 2015 @ Somewhere dans les Landes....
Vendredi 02 octobre 2015
Beach Party et Wipe Out A Go Go @ Seignosse, vendredi 2 et samedi 3 octobre
Gonzo
J’ai survécu à l’Outlook Festival !
Jeudi 17 septembre 2015
6 jours d’immersion dans le plus british des festivals croates.
Gonzo
On y était : Roskilde Festival, le petit Burning Man du Nord
Mardi 07 juillet 2015
4 jours au sein du plus grand festival de Scandinavie
Gonzo
Stambeli au théâtre de poche du kef tunisie
Vendredi 29 mai 2015
La Voix est Libre - Le Chantier en Tunisie
Gonzo
H&M Loves Music, un avant-goût des Nuits Sonores
Mercredi 27 mai 2015
“Nos nuits sonores, quant à elles, sont plus belles que vos jours !”