ON AIR
Vendredi 30 Septembre 2016
En attendant...
En + grand
Gonzo

La mort de Clément Méric est-elle politique ?

Au rassemblement toute la gauche était là, y compris celle que le jeune homme ne soutenait pas.

La mort de Clément Méric est-elle politique ?

Hier avait lieu un rassemblement en l’honneur de Clément Méric, jeune militant de 19 ans qui est mort sous les coups d’un groupe de Skin Head. 

J'y suis allée pour lui rendre hommage et parce qu'il me semble important de ne pas rester silencieux. Il faut se lever contre la violence de certains, contre la banalisation de la haine par nos représentants politiques, et contre certaines personnalités publiques qui semblent se réjouir de la radicalisation des débats actuels.

Toute la gauche s’était réunie, y compris celle que le jeune homme ne soutenait pas. Car comme l’a justement rappelé l’un de ses camarades, « Clément était un anarchiste. Il ne voulait pas de la VIème République ».

Il appartenait en effet au groupe d’Action Antifasciste Paris-Banlieue (AAPB), un regroupement de plus ou moins jeunes qui prônent la réaction directe face aux groupements fascistes et néo-nazis. Héritiers des RedSkins et des problématiques qui opposaient physiquement les Fa et les Anti-Fa à partir des années 1980, ces jeunes gens affrontent régulièrement les groupuscules d’extrême-droite. Ce sont ces mêmes jeunes, ses camarades, qui ont tenté d’empêcher, au début du rassemblement, la prise de parole de certaines personnalités politiques qui, selon eux, n’avaient pas leur place ici. 

Car sa conception de la politique, comme un combat réel, direct, frontal et finalement violent n’est certainement pas celle de Bertrand Delanoë et d'Harlem Désir, qui ont transformé l'hommage organisé à Sciences-Po en un défilé médiatique, ou de NKM et Anne Hidalgo, qui ont été huées et sorties par le public.  Le rôle de ces représentants politiques ne doit pas être d’instrumentaliser l’engagement de ce jeune homme, et d’affaiblir la radicalité de son combat en le présentant comme celui d’un homme représenté par des partis de gauche traditionnels. 

Mais en tant que responsables politiques, ils se doivent de défendre la République, la liberté d’expression, l’égalité, la fraternité, ils sont tenus de garantir la sécurité de tous leurs citoyens en réfléchissant réellement à la possibilité de dissoudre ces groupements néo-nazis et fascistes qui, comme une bête immonde, renaissent aujourd’hui de leurs cendres. 

Car il faut comprendre le combat de Clément Méric ; et c'est en prenant des mesures réelles et efficaces pour s’assurer de la dissolution de ces groupes fascistes, que nous rendrons à ce jeune homme les hommages qu’il mérite.

Hier, ce sont finalement les anonymes qui scandaient "No pasaran", symbole de la résistance anti-fasciste, qui ont su trouver les mots justes. 

 

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires

3 commentaires

Mais oui, mais oui!! Sur le flyer de la vente privée il y avait écrit: "Surtout n oubliez pas d apporter votre poing américain. 10 % de remise supplémentaire pour toute présentation d une arme blanche à la caisse!!" Estupido!!!!

Mais oui, mais oui!! Sur le flyer de la vente privée il y avait écrit: "Surtout n oubliez pas d apporter votre poing américain. 10 % de remise supplémentaire pour toute présentation d une arme blanche à la caisse!!" Estupido!!!!

"un triste accident" Oh désolé... mon poing américain est parti tout seul...Bon si c'est pour dire ce genre de "****", franchement allez troller ailleurs. Et, à un moment il faut choisir son camp. Le mien sera toujours du côté des anti-fascistes. Bon cela dit (désolée pour l'énervement) l'article est très bien ,intelligent et parvient en peu de mots à retracer un contexte, des positions politiques, y compris celle de l'auteure. Y a des gens biens et compétents sur cette radio...

"un triste accident" Oh désolé... mon poing américain est parti tout seul...Bon si c'est pour dire ce genre de "****", franchement allez troller ailleurs. Et, à un moment il faut choisir son camp. Le mien sera toujours du côté des anti-fascistes... Lire la suite

Un triste accident.
Le réel déroulement reste à clarifier.

Un triste accident.
Le réel déroulement reste à clarifier.

Musique
Nightmares on Wax vous offre ses premières mixtapes
Vendredi 30 septembre 2016
Revivez les 80s et les 90s de ce DJ unique.
Musique
Le jour où ils ont voulu assassiner le disco
Mercredi 28 septembre 2016
Documentaire : le 12 juillet 1979 a eu lieu la Disco Demolition Night.
Musique
Pourquoi l'été 2016 a vu le dancehall envahir Rap et R'n'B ?
Mercredi 21 septembre 2016
Et comment Toronto a défini cette tendance.
Livres
Homicide, cosplayers et mastodonte : la sélection BD de la rentrée
Mercredi 21 septembre 2016
David Blot vous guide dans sa bibliothèque bédéphile.
Musique
Revivez tous les Nova Soundclash
Mardi 20 septembre 2016
Depuis cet été, on vous affronte et vous êtes très forts.
Société
Nos conseils pour déconnecter
Lundi 19 septembre 2016
#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?
Société
Quand les objets nous aident à déconnecter
Lundi 12 septembre 2016
#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?
Gonzo
Le Dub Camp : festival du dub par excellence
Mercredi 20 juillet 2016
Mais aussi du sound system et sa culture. On vous raconte.
Gonzo
On y était : les 3 éléphants, festival gracieux, c'est promis !
Lundi 30 mai 2016
Ce week-end, la ville de Laval recevait le festival de musique Les 3 éléphants pour trois jours de concerts.
1
Gonzo
C'était la course de désorientation du 12 décembre
Mercredi 13 janvier 2016
Retour sur les étapes du marathon nocturne offert à deux auditeurs de Radio Nova.
Gonzo
Svrf Pvnk Invitational 2015 @ Somewhere dans les Landes....
Vendredi 02 octobre 2015
Beach Party et Wipe Out A Go Go @ Seignosse, vendredi 2 et samedi 3 octobre
Gonzo
J’ai survécu à l’Outlook Festival !
Jeudi 17 septembre 2015
6 jours d’immersion dans le plus british des festivals croates.
Gonzo
On y était : Roskilde Festival, le petit Burning Man du Nord
Mardi 07 juillet 2015
4 jours au sein du plus grand festival de Scandinavie
Gonzo
Stambeli au théâtre de poche du kef tunisie
Vendredi 29 mai 2015
La Voix est Libre - Le Chantier en Tunisie