ON AIR
Dimanche 25 Septembre 2016
En attendant...
En + grand
Gonzo

Journal d'une Turque du Gezi Park

Cet article sera régulièrement updaté avec les dernières infos sur la révolte turque

Journal d'une Turque du Gezi Park

Vendredi 14 Juin

Je suis émue, honorée de ce qui s'est passé hier soir à Taksim Gezi Parki. Suite à l'attaque brutale de la police le 11 Juin, tout le monde avait peur de l'avertissement de « 24 heures d'Erdogan » à évacuer le parc ... Puis, quelque chose du magique s'est passé... Tout d’abord, les mères ont été convoquées par le Premier ministre à «venir chercher leurs enfants, ils sont hors la loi et leur sécurité dans le parc n'est plus assurée, nous attaquons  dans les 24 heures».

Pourtant, ces mères, des centaines d'entre elles, sont venues, ont fait une chaîne humaine autour du parc et elles ont dit que "nous allons protéger nos enfants mieux que la police" ..

Ensuite, un pianiste d'Italie, Davide Martello a fait quelque chose qu'aucun pianiste turc n'aurait osé imaginer… il a apporté  (littéralement transporté) son baby grand piano de sa ville natale, en Allemagne, tout simplement pour jouer ici, en plein milieu du Gezi Taksim, dans cette même place où il y avait des pertes humaines…. des centaines de blesses et des gaz lacrymogènes il ya encore seulement 24 heures.

Le même lieu ou la veille, les affrontement brutaux entre la police et les manifestants ont eu lie ,  ce jeune pianiste italien a pu jouer dans calme total…

L'atmosphère tendue par l'attaque policière, s'est bientôt transformée en mélodies, de John Lennon - Imagine à Ciao Bello (1940 chanson antifasciste italienne).

 

 

I am  humbled and honored about what  happened last night in Taksim Gezi Parki. Following the brutal Police crack down on 11th June,everybody was scared of the outcome  for the 24 hour warning of Erdogan to evacuate the parc…Then something happened, something even I couldnt see in myself came out of the younger Turkish youth...

First the mothers were called by the Prime minister to « come and collect their kids, they are outlaws and their safetly in the parc is not guaranteed anymore, we will strike within 24 hours »

Yet those mothers, hundreds of them came and made a human chain around the parc and said we will protect our kids better than the police..

Then an Italian pianist, Davide Martello did something no Turkish pianist dared to imagine , he carried(literally carried) his baby grand piano form his

Hometown in Germany simply to come and play hère in Gezi Taksim, in this same square where there were lives lost, hundreds wounded, tear gas exhasperated only 24 hours ago..The atmosphère which was on alert for the daily night attack, soon trnasformed itself into peacful mélodies of John Lennon – Imagine to Ciao Bello (1940s Italian anti-fascist song)

------------------------------------------------------------------

 

 

Première phrase, un jeune manifestant (pratiquement TOUS LES MANIFESTANTS ont à peu près vers 17-25 ans) envoie un texto à sa mère: "t'inquiète pas maman, je suis toujours a l'arrière de la manif"(ce que NOUS TOUS  disons aux parents..)  Deuxième ligne Maman écrit: "t'inquiète pas mon petit je suis maintenant tout devant, rien ne va t'arriver".

-----------------------------------------------------------------------

photo credit: Nergis Yazgan Une autre  graffiti ingénieux, subtile et toujours plein d'humour  : "S'il n'ont pas du pain, ils mangeront du gaz Lacrymogène…"  Marie Antoinette (attention a RTE en majuscule en significant Recep Tayyip Erdogan) 

 

Vendredi 14 Juin

Malgré la promesse de la Mairie d'Istanbul qu'il y aurait aucune intervention ou agression contre les manifestants pacifiques de Gezi Park, on a vu l'invasion musclée d’un convoi de la police a la  place Taksim, le 11 Juin à 7h. Au total, 20 heures de bombardement de Gaz lacrymogène avec interventions musclées des policiers antiémeute et des véhicules blindés dans le quartier de Taksim, y compris le paisible Gezi Park, transformé en panique pré-Apocalypse.

Près de 300 manifestants sont gravement blessés. CNN International était la seule chaîne d’info à diffuser en direct, pendant 5 heures. Pas une télévision Turque n'a osé montrer la brutalité, sauf Halk TV.

Le Premier Ministre Erdogan a rencontré hier soir une dizaine de «conseillers élus» qui n'avaient aucun rapport avec les représentations du Gezi Parc ; après la réunion, il a déclaré être ouvert au référendum sur Gezi Park.

Ce n'est malheureusement pas une solution efficace car c'est une prolongation du processus, aux yeux des manifestants qui ont perdu toute confiance envers leur gouvernements.

Les manifestants réclament :

que Gezi restent un parc ; 

que la poursuite de la répression et brutalité de la police arrête immédiatement ;

que les droits constitutionnels des citoyens en garde à vue soient protégés et que leurs besoins médicaux soient assurés ; 

que ceux qui ont été arrêtés pour avoir exercé leur droit de manifester pacifiquement et publiquement soient immédiatement libérés ;

que les policiers qui ont fait l'usage disproportionné de la force soient tenus pour responsables.

La détention d'avocats et leur sévère traitement par la police au palais de justice de Caglayan hier est inacceptable. Des scènes comme celles que nous avons vues au palais de justice hier ne sont pas dignes d'un pays qui prétend avoir un système juridique démocratique. Erdogan, malgré les réaction internationales, continue a refuser d’écouter ses citoyens et les menacer en les sommant « quitter les lieux d'ici 24 heures ».

Drift toward authoritarianism

Following the Taksim Square invasion of Police convoy  on 11th June at 07.00 on sleeping protestors, and the mayor of Istanbul’s reassurance that there will be NO interference or assault on the peaceful protestors of Gezi Park, there was 20 hour of mayhem in Taksim district including in the peaceful heaven of Gezi Park which turned into pre-Apocalypse panic. Around 300 civilians injured. CNN International was the only news channel who were broadcasting for full 5 hours live. Not one Turkish TV dared show the brutality except Halk TV.  

Prime Minister yesterday evening met with a dozen of “chosen  advisors” who had no relation with Gezi Park representators and after the meeting said he is open for referendum concerning Gezi Park.

This is unfortunately not a constructive move because its just prolonging the evident solution process. 

protestors demand the folowing: that Gezi remain a park; that continuing repression and police brutality end immediately; that the constitutional rights of those in custody be protected and their medical needs be met; that those who were taken into custody for exercising their right to peacefully and publicly protest be immediately released; that those responsible for the disproportionate use of police power and those who condoned the violence be held accountable; and that a participatory culture of democracy be established and sustained.

The detention of lawyers and their harsh, unlawful treatment by the police at Caglayan Courthouse yesterday is unacceptable. Scenes like those we saw from the courthouse yesterday do not befit a country that claims to have a democratic legal system. We wish the people who have been subjected to violence a fast recovery. We send our condolences to the families of the deceased.

Jeudi 13 juin

Photo d'illustration : Bannières, slogans, revendications du peuple turc ; tout a été déchiré après intervention des forces policières. L'une d'entre elle dit simplement "Tais-toi Erdogan". 

PHOTO CREDIT: CHARLES EMIR RICHARDS 

Ci-dessous : print screen "avant - après" du Twitter du maire d'Istanbul

"avant" : il n'y aura pas d'intervention

"après" : l'image parle d'elle-même

 

Mardi 11 juin

(photo credit illustration : Charles Emir Richards)

Ce matin, mes collègues qui habitent a Taksim m'ont  dit qu'ils se sont réveillés avec une odeur de gaz lacrymogène dans leur maison à 7h du matin. Après une semaine de tranquillité grâce au cessez le feu à Taksim Gezi Parc et la confirmation du Premier Ministre Erdogan qu'il a acceptait de parler avec les manifestants ce mercredi, tout le monde s'attendait à un mardi paisible.

Mais ce matin, la police est arrivée avec un énorme convoi d’artillerie et a envahi la Place de Taksim, précisant tout de même qu'ils n'allaient pas toucher aux milliers de manifestants de Gezi Parc, mais bien libérer la place... Mais grâce aux informations et images parvenant des manifestants pacifistes sur la place, on comprend que Mr. Erdogan a  en fait cherché et trouvé un prétexte de provocation pour attaquer Gezi Parc.

Des policiers fortement soupçonnés d’être habillés en civil attaquaient la police pour créer le chaos et préparer un prétexte pour envahir totalement Gezi Park. Avec l'aide de Facebook, Twitter et autres medias qui osent montrer les événements, les manifestants (les vrais) ont pris des photos des policiers civils ; cet acte provocateur a donc vite été identifié. 

Erdogan et sa police essaient de trouver un moyen de briser la protestation pacifique, créer une polarisation entre les gens afin de trouver un  prétexte pour annihiler le GEZI mouvement ..

Une autre triste preuve suggérant un immense pouvoir d'Erdogan au sein du système judiciaire est rapportée aujourd'hui : 73 avocats qui ont critiqué le gouvernement sur le parc GEZI ont été immédiatement placés en garde a vue, voir ici 

(crédit photos : BERGITEN)  

Lundi 10 juin

La question posée aujourd'hui dans la capitale Ankara, sur la place Taksim à Istanbul et dans le parc "occupé" du Gezi - où les manifestations ont commencé, est de savoir si Erdogan a la volonté politique et la sagesse d'accepter les revendications des manifestants initiaux.

Cela signifierait de renoncer à son ambition personnelle : construire la caserne Ottomane sur le parc et transformer ce dernier en un centre commercial. Son historique au niveau des décisions en concordance avec le peuple nous suggère le contraire…

Probablement, l'élément déclencheur le plus important dans la propagation rapide des événements a été l'incapacité du premier ministre à écouter la critique, et la manière dont cette incapacité s'est manifestée au cours des dernières années. 

 

TRADUCTION : comme le gouvernement a réduit ou coupé le réseau pour empêcher de communiquer par facebook,skype twitter, cette voiture est là pour vous aider à capter le réseau.

Dimanche 9 Juin

 

Ce mec que tu vois dans la video ci-dessous, c'est REDHACK. Il est comme Vendetta ou Batman contre Erdogan. REDHACK est anonyme, tout le monde le cherche, la police, le gouvernement, la police secrète... Les autorités le recherchent depuis longtemps car il a hacké le système informatique de la Police… Il a avoué tout ce  qu'il ne faut PAS avouer !

REDHACK a rendu public, a déterré tout le linge sale d'Erdogan…

Son interview à écouter ici

Samedi  8 juin

Tout ce qui se passe aujourd’hui n’est évidemment pas juste a cause d’un dizaine d'arbres dans un parc… Ca, c’était la goutte qui a fait déborder le vase… Depuis que Erdogan est devenu Premier Ministre de la Turquie, leses points suivants sont quelques unes des raisons de la révolte actuelle :

- Droit d’expression et Liberté de Media

- Unilatérale imposition de la morale conservatrice de Recep Tayyip Erdogan

- Inquiétude sur la monopolisation du pouvoir judiciaire

- Limitation, interdiction et sur taxation sur alcool (400% taxe sur alcool !!)

Le premier ministre s'est empressé d'étiqueter les manifestants comme des groupes marginaux, des terroristes.. Mais contrairement à ce que j’ai vécu durant mes 4 jours à Taksim Gezi Parki, les manifestations ont rassemblé un mélange exceptionnel de personnes de divers horizons politiques, y compris les libéraux, les socialistes, les écologistes et les militants LGBT, les kémalistes laïques, nationalistes turcs, militants kurdes, arméniens, juifs, etc... sans oublier le grand nombre de citoyens apolitiques déjà excédé par l'oppression physique et politique du gouvernement actuel. 

Le Premier Ministre Recep Tayyip Erdogan est rentré a Istanbul le 6 Juin et il a défendu la manière dont son gouvernement a réagi, l'usage de la force contre les manifestants. 

 

 

Vendredi 7 juin

Les autorités turques arrêtent les actifs des réseaux sociaux >> voir ici

Heureusement, les turcs ne perdent pas leur bonne humeur >> voir ici

 

Mercerdi 5 juin, 15h53

Arrivée de France, je rejoins immédiatement la place Taksim où je me retrouve au milieu de tous mes camarades pacifiquement réunis pour manifester contre une décision autocrate du gouvernement du Premier Ministre Erdoğan.

Quelques heures plus tard, la situation dégénère dans une grande violence orchestrée par la police, venue dans de nombreux cars lourdement équipés. Je me retrouve à démonter les carreaux des trottoirs pour construire une barrière pour nous protéger contre les bombardements, les gaz lacrymogène et les matraques. Une expérience profondément bouleversante pour quelqu’un de ma génération (née dans les années 80). 

Je suis née comme une enfant de la République Turque, je sens que je suis en train de vieillir comme une femme sous Tyrannie.

Gezi parki ; tout d’abord le mouvement était pacifiste, regroupant essentiellement des jeunes écologistes et musiciens comme mes proches et collègues qui ont décidé de monter une tente dans le parc pour protéger le lieu.. Ils sont venus avec leurs instruments de musique, leurs enfants, etc... Peace protest pour protéger les arbres quoi.

Après une première intervention musclée de la part des forces de l’ordre, le mouvement fut dénoncé puis rejoint par des artistes, penseurs, écrivains, les locaux, et les étudiants. 

Le deuxième jour, à 5 heures du matin, quand les civils étaient en train dormir, la police débarqua, bloquant les deux seules entrées du parc et commença a bombarder les tentes  avec du Gaz lacrymogène ; les policiers brûlèrent les tentés et instruments de musique..

S'en suivit une attaque plus que violente ; c'est là que tout a basculé et explosé. 

Pendant mes 4 jours a Taksim Gezi parki, il n'y avait pas réseau 3G et, rarement, très bas internet, pour nous empêcher de communiquer par Facebook et Twitter (seuls moyens de communiquer, étant donné qu'il n'y a aucun Media Turc qui peut oser montrer la vérité..

Plus de 4000 gens ont été blessées ; juste aujourd'hui 24 jeunes ont été interpellés à cause de ce qu'ils ont écrit sur twitter…Mes collègues et proches sont déjà affichés comme des terroristes car ils expriment leur mécontentement pacifiquement comme moi et peut etre toi…

Photos : Goktug Citci

 

 

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires
Société
Le guide Nova d'Istanbul
Jeudi 22 octobre 2015
Le meilleur de la nouvelle internationale !
Cinéma
Deniz Gamze Ergüven : Mustang @ Bordeaux
Jeudi 28 mai 2015
On achève bien les jeunes filles @ U.G.C. Ciné Cité, mercredi 10 juin
Musique
Le meilleur du rock psyché turc
Lundi 23 mars 2015
Pour The Dummy, The Soft Moon compile 10 titres qui ont marqué le rock d'Anatolie.
Société
Le rire des femmes Turques
Mercredi 30 juillet 2014
Le vice-Premier ministre Turc a déclenché une polémique par ses propos réactionnaires.
Société
L'avenir des bonnets rouges
Lundi 09 décembre 2013
Les chroniques d'Usbek & Rica #12.
1
Cinéma
Rencontres Films Femmes Méditerranée @ Marseille
Lundi 16 septembre 2013
du 25/09 au 13/10 à Marseille et dans quelques villes de la Région
Société
Sao Paulo, la rue, la paix
Mercredi 26 juin 2013
Galerie - JPG Gold immortalise de l'intérieur les manifestations pacifiques de Sao Paulo
Musique
Pourquoi l'été 2016 a vu le dancehall envahir Rap et R'n'B ?
Mercredi 21 septembre 2016
Et comment Toronto a défini cette tendance.
Livres
Homicide, cosplayers et mastodonte : la sélection BD de la rentrée
Mercredi 21 septembre 2016
David Blot vous guide dans sa bibliothèque bédéphile.
Musique
Revivez tous les Nova Soundclash
Mardi 20 septembre 2016
Depuis cet été, on vous affronte et vous êtes très forts.
Société
Nos conseils pour déconnecter
Lundi 19 septembre 2016
#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?
Société
Quand les objets nous aident à déconnecter
Lundi 12 septembre 2016
#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?
Société
Les maux modernes
Lundi 12 septembre 2016
#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?
Société
Où se réfugier pour déconnecter ?
Lundi 12 septembre 2016
#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?
Gonzo
Le Dub Camp : festival du dub par excellence
Mercredi 20 juillet 2016
Mais aussi du sound system et sa culture. On vous raconte.
Gonzo
On y était : les 3 éléphants, festival gracieux, c'est promis !
Lundi 30 mai 2016
Ce week-end, la ville de Laval recevait le festival de musique Les 3 éléphants pour trois jours de concerts.
1
Gonzo
C'était la course de désorientation du 12 décembre
Mercredi 13 janvier 2016
Retour sur les étapes du marathon nocturne offert à deux auditeurs de Radio Nova.
Gonzo
Svrf Pvnk Invitational 2015 @ Somewhere dans les Landes....
Vendredi 02 octobre 2015
Beach Party et Wipe Out A Go Go @ Seignosse, vendredi 2 et samedi 3 octobre
Gonzo
J’ai survécu à l’Outlook Festival !
Jeudi 17 septembre 2015
6 jours d’immersion dans le plus british des festivals croates.
Gonzo
On y était : Roskilde Festival, le petit Burning Man du Nord
Mardi 07 juillet 2015
4 jours au sein du plus grand festival de Scandinavie
Gonzo
Stambeli au théâtre de poche du kef tunisie
Vendredi 29 mai 2015
La Voix est Libre - Le Chantier en Tunisie