ON AIR
Mercredi 28 Septembre 2016
En attendant...
En + grand
Cinéma

L'esprit de 45

Ken Loach, engagé un jour, engagé toujours.

L'esprit de 45

Dire que le cinéma de Ken Loach est politisé est une colossale lapalissade. En revanche, on ne savait pas trop ce qui était à l'origine de l'engagement à gauche du réalisateur anglais.  L'esprit de 45 retrace cette historique. A l'origine il y a Clement Attlee, le leader du parti travailliste qui le mena jusqu'au pouvoir lors des élections en 1945.

Plus que premier ministre, Attlee devint le héros du peuple britannique, nation qui sortait exsangue de la guerre. A l'époque, l'image d'Epinal des récits paupéristes de Charles Dickens est une réalité : le royaume-uni crève la dalle, les seules choses qui abdonent en masse, sont la tuberculose et les puces qui infestent les literies. Loach à neuf ans à l'époque, mais les actualités cinématographiques et leur mémoire sur pellicule font déjà l'état des lieux d'un pays dans un sale état, mais vivant.

Cet Esprit de 45, c'est le souffle que retrouvent les sujets de sa majesté, cet essor vers une doctrine qui va balayer les cendres de la seconde guerre mondiale : le socialisme. Attlee à la tête de l'état, lance un phénoménal programme de nationalisations tous azimuths : les chemins de fer, l'industrie métallurgique, les mines et même le système de santé. Le tout sous les hourras et la ferveur populaire. La société britannique fait alors un bond incroyable, niveau de vie et pouvoir d'achat explosent.

La plupart des gens accèdent, comme dans un Noël permanent, à ce dont ils rêvaient : un logement, un emploi ou des soins. Cette corne d'abondance se déverse encore dans les mémoires. Ici une femme d'aujourd'hui se souvenant de son grand-père ayant chéri jusqu'à sa mort la lettre officielle lui annonçant qu'il avait droit à un appartement dans la ville qu'il avait participé à bâtir. Là, un mineur gallois refoulant des larmes de joie en mémoire du jour où la nationalisation de son entreprise fut annoncée... 1945 c'était le début d'une nouvelle ère, faite de solidarité et de promesses d'éternels jours meilleurs.

Loach refuse pour autant de réécrire l'histoire. la seconde partie de son documentaire est consacrée aux nuages sombres qui obscurcirent le paysage. La chronologie de L'esprit de 45 saute directement de la liesse de la fin des années 50 au retour de bâton de la fin des années 70. Thatcher est là, et enterre les 30 glorieuses. Les années punk ne sont pas celles du No future mais du Fuck the past. Miss Maggie va effacer l'ardoise du pays en privatisant tout ce qui lui tombe sous la main. Loach, lui n'hésite pas à l'avoir lourde pour faire de Mrs Prime Minister le symbole de cette régression.

Les images d'archives, et les années défilent plus vite. Avant même que Morrissey ne chante Margaret on the guillotine, Loach fait tomber le couperet cinglant des images. Dans une évocation de la grève des dockers de Liverpool en 1995, l'un d'entre eux demande face caméra, pourquoi et au nom de qui, la police à salement chargé la classe ouvrière ? Le réalisateur affirme une réponse sans tarder en montrant illico Thatcher triomphant dans un colloque de son parti.

Etonnamment, ce qui pourrait passer pour de la propagande mélanchoniste, n'abîme pas beaucoup le film, tant la sincérité de la rogne de Loach, retrouvant dans ce collage de souvenirs et de témoignages récents, les armes de son cinéma de fiction : cet attachement à la défense du lumpenprolétariat.

Militant, L'esprit de 45 l'est assurément, mais reste aussi une vibrante piqûre de rappel, un nouvel appel à une solidarité pour que l'envol qui fut possible il y a 58 ans, le soit de nouveau possible aujourd'hui. Tout en restant lucide : lorsqu'il clôt son film sur les mouvements alters du moment comme Occupy, Loach rappelle que la lutte sera encore plus âpre aujourd'hui qu'hier, qu'il y aura sans doute de la casse, mais qu'une brèche, aussi mince soit-elle, reste possible pour une nouvelle victoire.

Que si Thatcher est morte et entérrée, le libéralisme persiste à lui survivre et qu'il faut s'y opposer. Bon esprit donc.

 

En salles depuis le 8 mai

 

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires
Cinéma
Nova Vidéo Club @ Agen.
Vendredi 23 septembre 2016
Bienvenue à Nanardland... @ Florida, samedi 8 octobre.
Cinéma
Avant première : Sonita @ Bordeaux.
Vendredi 23 septembre 2016
Le Rap libère la Femme @ U.G.C. Bordeaux, le vendredi 7 octobre.
19
Cinéma
« Tout va bien », un film d'Alejandro Fernández Almendras
Mercredi 14 septembre 2016
A découvrir à partir du mercredi 21 septembre dans les salles obscures.
7
Cinéma
Paris Surf & Skateboard Film Festival
Lundi 12 septembre 2016
De la glisse sur grand écran - du 22 au 25 septembre au MK2 Bibliothèque.
6
Cinéma
30 ans de Rivages/Noir @ Paris
Vendredi 09 septembre 2016
Une rétrospective du 7 septembre au 9 octobre à la Cinémathèque française.
3
Cinéma
L'Étrange Festival @ Paris
Jeudi 08 septembre 2016
Du 7 au 18 septembre au Forum des images et au cinéma Les Fauvettes.
6
Cinéma
Nocturama, le dernier film de Bertrand Bonello
Mardi 30 août 2016
En salles mercredi 31 août.
Musique
Le jour où ils ont voulu assassiner le disco
Mercredi 28 septembre 2016
Documentaire : le 12 juillet 1979 a eu lieu la Disco Demolition Night.
Musique
Pourquoi l'été 2016 a vu le dancehall envahir Rap et R'n'B ?
Mercredi 21 septembre 2016
Et comment Toronto a défini cette tendance.
Livres
Homicide, cosplayers et mastodonte : la sélection BD de la rentrée
Mercredi 21 septembre 2016
David Blot vous guide dans sa bibliothèque bédéphile.
Musique
Revivez tous les Nova Soundclash
Mardi 20 septembre 2016
Depuis cet été, on vous affronte et vous êtes très forts.
Société
Nos conseils pour déconnecter
Lundi 19 septembre 2016
#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?
Société
Quand les objets nous aident à déconnecter
Lundi 12 septembre 2016
#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?
Société
Les maux modernes
Lundi 12 septembre 2016
#Unplug : et si vous débranchiez un petit peu ?
Cinéma
Nova Vidéo Club @ Agen.
Vendredi 23 septembre 2016
Bienvenue à Nanardland... @ Florida, samedi 8 octobre.
Cinéma
Avant première : Sonita @ Bordeaux.
Vendredi 23 septembre 2016
Le Rap libère la Femme @ U.G.C. Bordeaux, le vendredi 7 octobre.
Cinéma
8è rencontres du Court @ Montpellier
Jeudi 22 septembre 2016
LE festival du court-métrage en Région au Gaumont Comédie du 30 septembre au 2 octobre 2016
Cinéma
Lune Noire : Blind Sun @ Bordeaux.
Vendredi 16 septembre 2016
Angoisse sous le soleil @ Utopia, dimanche 2 octobre.
19
Cinéma
« Tout va bien », un film d'Alejandro Fernández Almendras
Mercredi 14 septembre 2016
A découvrir à partir du mercredi 21 septembre dans les salles obscures.
7
Cinéma
Paris Surf & Skateboard Film Festival
Lundi 12 septembre 2016
De la glisse sur grand écran - du 22 au 25 septembre au MK2 Bibliothèque.
6
Cinéma
30 ans de Rivages/Noir @ Paris
Vendredi 09 septembre 2016
Une rétrospective du 7 septembre au 9 octobre à la Cinémathèque française.